Felix Denayer : « Nous restons ambitieux pour la suite de l’EHL »

Les Anversois ont souffert mais ils sont parvenus à émerger au talent et au caractère face aux Irlandais de Three Rock Rovers. Mais samedi (11h45), face au Waterloo Ducks, les champions en titre sont bien conscients qu’ils devront montrer un tout autre visage pour avoir une chance de battre les Brabançons et de se qualifier une cinquième fois pour le Final 4. Après le huitième de finale, Felix Denayer voulait néanmoins pointer plusieurs éléments positifs de cette victoire.

Felix, vous avez simplement assuré l’essentiel avec cette victoire ?
« Tout à fait. Mais c’est toujours délicat de débuter une nouvelle compétition face à une équipe qu’on ne connaît pas très bien. Nous avons réalisé un match correct. Mais après la bonne prestation face au Watducks, dimanche, nous savions qu’il serait compliqué d’enchainer un second match de haut vol. Nous avons montré du caractère et c’est, selon moi, le plus important. Mais c’est évident que nous devrons franchir un pallier supplémentaire, samedi, si nous voulons avoir une chance de poursuivre notre route en EHL. »

Il y a eu énormément de déchet technique et de mauvaises passes lors de cette rencontre. C’est quelque chose qui ne vous ressemble pas.
« Oui, c’est vrai. Mais nous avons tout de même 10 nouveaux joueurs dans le groupe par rapport à la saison précédente. C’est un nouveau système que nous avons mis en place. Et donc il y a des jours avec et des jours sans. Mais il y a suffisamment de talent dans le noyau. Quand la machine tourne, nous avons une bonne équipe. Mais nous restons ambitieux pour la suite. Nous voulons atteindre le Final 4 et dans ce cas-là nous pourrons dire que nous avons accompli une très bonne campagne européenne. »

Une élimination en quarts de finale constituerait une énorme déception pour le Dragons ?
« Bien évidemment. Mais sur un match, nous pouvons battre énormément d’équipes. Si on dispute un bon match, tout est possible. On parle souvent du « money time » et du « finish strong ». Ce la constitue l’ADN du Dragons. C’est quelque chose qu’on essaie de travailler et donc nous allons tout mettre en œuvre pour battre le Watducks. »

Entretien : Laurent Toussaint (à Eindhoven).

Photo : Frank Uijlenbroek WorldSportPics/EHL.

Commentaires