CARTON PLEIN POUR LES BELGES EN EHL

Après les prestations remarquées des Red Lions, cet été, les clubs belges ont également eu le bon goût de s’illustrer lors du premier tour de la prestigieuse compétition européenne. Comme l’an dernier, nos représentants passeront l’hiver au chaud avant de se retrouver à la mi-avril pour disputer les huitièmes de finale aux côtés des treize autres meilleures nations du Vieux Continent. Après la qualification du Dragons, il y a quinze jours, à Barcelone, le Watducks et le Racing ont réussi un week-end parfait dans la banlieue lilloise en s’adjugeant la  première place de leur groupe respectif.

Les champions de Belgique sont des habitués du KO16 de l’EHL puisqu’ils peuvent se targuer d’y avoir pris part à cinq reprises. Versés dans la poule de Mülheim et de Poznan, ils ont aligné deux prestations sans faille avec une mention spéciale pour leur duel face aux Allemands. « Ce n’est pourtant pas notre match référence en Coupe d’Europe même si nous avons proposé une excellente prestation, relativisait le capitaine John John Dohmen. Nous avons parfaitement réussi à nous adapter au jeu de notre adversaire avec un groupe, pour la première fois de la saison, quasi au complet. C’est de bon augure pour la suite du championnat. Nous avons atteint l’ensemble des objectifs que nous nous étions fixés pour ce premier tour de la compétition. Mais ce qui est extrêmement positif, c’est que nous avons prouvé que nous pouvions changer notre style de jeu et obtenir également de bons résultats. »

De quoi entrevoir sereinement la suite de la compétition ? Le coach néo-zélandais, Shane McLeod reste très prudent lorsqu’il aborde le sujet. « Je suis extrêmement satisfait du travail de mes joueurs et je pense sincèrement que nous pouvons encore franchir des étapes durant cette Coupe d’Europe. Mais c’est le tirage au sort qui sera déterminant pour la suite. Voilà pourquoi je veux simplement continuer à aborder les matchs les uns après les autres sans commencer à tirer de plans sur la comètes. »

Les Bruxellois affichaient, de leur côté, un demi-sourire malgré leur sans-faute. « Nous avons disputé un très mauvais match face aux Parisiens, pestait Cédric Charlier. Nous n’avons pas développé notre jeu et nous avons été très lents à la construction. Heureusement, que face à nous, nous avions un adversaire incapable de revenir à notre hauteur. Nous n’avons pas affiché la bonne mentalité et nous ne sommes peut-être pas encore assez perfectionnistes dans notre préparation. Il y a pas mal d’amélioration à apporter à notre jeu. On retiendra donc uniquement nos deux victoires et cette première place ! »

Son capitaine, Jérôme Truyens, se montrait, de son côté, bien plus modéré. « Ce n’était certainement pas notre meilleure rencontre mais face à ce type d’adversaire, il n’est pas évident de proposer du beau jeu. Nous avons peut-être manqué un peu de hargne. »

Car avant cela, le championnat va se poursuivre et que le Racing a, tout d’abord, des objectifs précis à atteindre en division d’honneur comme le confirmait Christian Cavallet, le coach suisse des Rats. « Nous visons naturellement le dernier carré. Mais nous avons encore du pain sur la planche pour augmenter notre niveau. Notre groupe est très solidaire mais, d’ici au mois d’avril, il peut encore se passer beaucoup de choses. »

C’est donc à Oranje Zwart (Eindhoven) ou à Rotterdam que se retrouvera le Top 16 européen dès le 16 avril avec une formule de compétition quelque peu adaptée en raison de la Coupe du monde 2014. Pour la toute première fois, les huitièmes, les quarts, les demis et la finale se dérouleront sur six jours. Avec certainement de belles perspectives pour les clubs belges…

Laurent Toussaint, In Le Soir, 28 octobre 2013.

John John Dohmen en EHL
© Philippe Demaret – Okey.be

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *