THOMAS VANNESTE : « NOUS AURONS BESOINS DE TOUS LES ENCOURAGEMENTS EN EHL ! »

Chaque lundi, dans le journal Le Soir, vous retrouvez « L’homme du jour ». Il s’agit du joueur, du dirigeant, de l’arbitre ou de toute autre personne qui s’est illustrée durant le week-end, en bien ou en mal. Et pour cette quatrième journée de championnat, c’est Thomas Vanneste, l’attaquant du Racing, qui se retrouvait à l’honneur grâce à ses trois buts inscrits lors du très large succès des Bruxellois face à l’Héraklès.

Chaque mercredi, vous retrouvez sur Hockeybelgium, les questions à « L’homme du jour ».

Thomas, le Racing a réussi un excellent début de saison et tu as marqué à trois reprises dimanche. Tout va pour le mieux ?
« Effectivement, j’ai passé un dimanche de rêve. Trois buts en un match, je ne m’en serais pas cru capable un jour. Et encore si j’avais été un peu plus réaliste, j’aurais pu en planter un quatrième dans les dernières minutes. Cependant je veux souligner tout le travail de mes co-équipiers pour me mettre dans les meilleures conditions pour marquer. Mais ce qui me rend le plus heureux, c’est de voir que tous les efforts que j’ai fourni pendant la préparation, et avant cela, commencent à porter leurs fruits et j’espère que ce que n’est que le début… »

Tu as déjà marqué trois buts dans un match ?
« En division honneur, jamais. J’avais réussi un doublé l’année passée contre le Beerschot. En équipes de jeunes par contre, cela m’était arrivé quelques fois de marquer trois buts voire plus, mais ceux-ci n’ont pas la même saveur que ceux de dimanche qui m’ont procurés un sentiment assez incroyable. »

Ce n’est pas évident de réussir à faire sa place dans l’équipe avec des coéquipiers comme Tom Boon ou Cédric Charlier ?
« C’est clair. Et il ne faudrait pas non plus oublier Lucas De Mot qui, comme moi, restait sur une saison difficile. Mais il monte en puissance au fil des matchs et il risque d’en suspendre plus d’un cette année. En tout cas, je pense que la concurrence au sein de l’attaque ne peut être que bénéfique pour le groupe. Cela me stimulera d’autant plus à vouloir progresser et continuer sur ma lancée. Néanmoins le fait de côtoyer des tels joueurs permet de s’améliorer au quotidien. »

Comment appréhendez-vous le week-end en EHL ?
« Toute l’équipe a vraiment hâte d’y être. C’est vraiment une opportunité unique et je pense que tout le monde en a conscience. On commence à trouver notre rythme en championnat et cela pourra nous rendre de nombreux services en EHL. Certes, nous ne partons pas favoris de la poule  avec des adversaires du calibre de Rot-Weiss Köln et El Campo de Madrid, mais avec nos qualités intrinsèques et collectives, nous sommes capables d’aller chercher la qualification pour les huitièmes de finale. J’en suis persuadé. Mais pour cela il faudra être directement dans le match, car toutes petites erreurs, quelles qu’elles soient, se payeront cash. Et évidemment, nous sollicitons le plus de monde à venir nous encourager ainsi que le Dragons. Nous en aurons vraiment besoin. »

Est-ce que cette saison sera l’année du Racing et de la conquête du premier titre ?
« C’est l’un des objectifs que nous nous sommes fixés cette année. Le groupe a muri et avec les arrivées de Gato (Lopez) et Gigi (Gilardi), nous sommes encore plus à même de remporter le titre. Nous sommes restés sur notre faim après cette défaite en finale. Cependant, à l’heure d’aujourd’hui, nous avons tous la même envie, y participer à nouveau, et cette fois-ci, je suis convaincu que sera la bonne… »

Entretien : Laurent Toussaint

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *