PASCAL KINA FAIT SON RETOUR AU WATDUCKS AVEC DE GRANDES AMBITIONS

On le savait depuis lundi en fin d’après-midi mais c’est enfin officiel, Pascal KIna est de retour du côté du Waterloo Ducks qu’il avait quitté en 2007. Le Gantois revient donc dans le Brabant wallon avec des belles ambitions sportives. Il remplace donc Etienne Tys qui avait remis sa démission à la direction du club, la semaine dernière.

Alors Pascal, pourquoi ce retour du côté de Waterloo ?
« J’ai choisi le Watducks pour deux raisons. De un, le défi sportif proposé était à la hauteur de mes ambitions puisqu’il s’agit d’un critère toujours capital pour moi. Ensuite, il ne faut pas le cacher, les critères financiers ont également pesé dans la balance. Il ne faut pas oublier que je suis un professionnel du hockey et que je gagne ma vie de cette manière. Mais j’avais vraiment envie de relever cette opportunité offerte par le club. »

Tu as eu d’autres opportunités ?
« Oui, bien sûr. J’ai discuté avec deux autres clubs dans notre pays sans oublier que je ne voulais pas non plus spécialement quitter La Gantoise. Nous avons terminé sixième avec une très bonne équipe qui continue à progresser. Nous restons sur une bonne saison. J’avais besoin de cinq joueurs clés sur lesquels m’appuyer pour réaliser de bonnes chances. Le challenge était lui aussi intéressant mais j’ai du faire un choix. Mais je reste tout de même à Gand puisque je vais continuer à diriger l’équipe dames et l’Ecole des jeunes. »

Tu as une relation particulière avec le Watducks également ?
« C’est vrai que je retourne dans un environnement que je connais très bien et que je vais retrouver toute une série de tête connue avec lesquelles j’apprécie beaucoup travailler. Mais le challenge qui m‘attend  est important. »

Car il faudra être champion ?
« C’est une évidence qu’il faudra être champion ! De toute manière lorsque tu diriges une équipe comme le Watducks, tu dois toujours viser cet objectif. Nous allons nous mettre au travail avec la direction sportive du club afin de construire notre équipe. Je pense que nous aurons besoin de l’un ou l’autre renfort pour être compétitif car nos concurrents vont tout mettre en œuvre pour présenter des équipes encore plus forte, et je pense, par exemple, au Dragons. »

On sait que tu es très proche des frères Vandeweghe. Il y a une chance de les voir arriver à Waterloo ?
« Je pense honnêtement que non. Ce sont deux excellents joueurs mais le club a besoin de profils différents pour la saison prochaine. Ils n’ont pas le style de jeu que nous recherchons. Mais je ne sais pas si eux veulent quitter la Gantoise. Ce n’est certainement pas encore décidé. »

Entretien : Laurent Toussaint


© Watducks Web Team

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *