Le Racing prend le dessus sur le Dragons

Les Bruxellois ont parfaitement négocié la demi-finale aller face aux champions de Belgique en titre. Les hommes de Xavier Reckinger qui récupéraient pour l’occasion, leur médian international, Augustin Meurmans, ont parfaitement défendu et ils se sont montré bien inspirés offensivement en plaçant l’une ou l’autre accélération pour finir par s’imposer (2-1).

Dès l’entame des débats, l’équipe locale prenait la partie à son compte et ile ne fallait que sept minutes pour assister à l’ouverture du score via Achille De Chaffoy qui reprenait en puissance un centre précis de Loïc Vanwetter. Le Racing obtenait ensuite la possibilité de doubler son avance mais le tir en revers de Tommy Willems passait à côté du but adverse. Après un quart d’heure, le Dragons réagissait enfin et obtenait 4 p.c. mais Jeremy Gucassoff veille au grain et repousse le danger. Avant la pause, sur un centre-tir puissant de Cédric Charlier, personne ne pouvait reprendre la balle.

Après la pause, les échanges étaient un peu plus équilibrés. Mais c’est à nouveau les Bruxellois qui se montraient les plus dangereux. A la 45e minute, Tommy Willems s’offrait un petit slalom dans le cercle anversois mais sa tentative, tout en finesse, ne terminait pas sa course au fond des filets. Le Racing démontrait qu’il était vraiment en grande forme en cette fin de compétition. Et quatre minutes plus tard, Loïc Vanwetter doublait l’avance des siens sur une phase de penalty parfaitement négociée.

Le Dragons était dans les cordes face au collectif bruxellois. Mais la réaction ne se faisait pas attendre et à la 57e minute, Thomas Verheijen redonnait le sourire aux visiteurs sur un service de Jeffrey Thys. A trois minutes du coup de sifflet final, Henri Raes obtenait encore une dernière belle possibilité pour les Anversois mais sa tentative n’atteignait pas sa cible. Le Racing retirait son gardien à quelques secondes de la fin pour tenter de marquer un troisième but mais ce choix tactique ne portait pas ses fruits et pire encore sur le contre, le Dragons parvenait à obtenir un tout dernier penalty. Mais heureusement pour les Bruxellois, le score ne bougeait plus…

Un succès largement mérité selon le capitaine ucclois, Jérôme Truyens : « Nous avons réalisé un bon match surtout défensivement. Nous ne leur avons laissé aucun espace. Et ils n’ont pas trouvé beaucoup d’options. A côté de cela, nous avons bien joué offensivement. C’était un match complet. C’est vrai que nous nous sommes occasionnés une petite frayeur en fin de match. Il restait 17 secondes nous voulions tourner autour de la défense pour obtenir une dernière occasion ou un penalty. Mais il y a cette contre-attaque et ce p.c. qui n’a finalement rien donné. Demain, il faudra reprendre les mêmes fondamentaux. Cette victoire ne nous offre pas d’avantage. On devra gagner demain, un point c’est tout. »

« Je dois bien reconnaître que ce n’était pas notre meilleur match, ajoutait de son côté Felix Denayer. Ils été très réalistes mais un partage aurait peut-être été plus honnête. Le terrain ne nous a pas aidé cet après-midi. C’est difficile de jouer avec un tempo élevé au Racing. Nous avons perdu beaucoup de balles mais c’est dû au rythme que nous ne sommes pas parvenus à imposer durant la rencontre. J’espère que nous ferons mieux demain. Rien n’est encore perdu. Il s’agira d’un beau challenge pour le Dragons. »

Dans l’autre demi-finale entre le Léopold et le Waterloo Ducks, les deux équipes ont partagé l’enjeu 3-3 (lire ici). Pour rappel, le vainqueur sera l’équipe ayant le plus de points ou en cas d’égalité, la meilleure différence de buts. Voilà qui promet une manche retour plus ouverte que jamais.

Laurent Toussaint

Photo : EHtL / Frank Uijlenbroek.

Commentaires

One Comments

  1. Pingback: Le Watducks arrache un partage au Léo — Hockeybelgium

Comments are closed.