Le Racing confirme sa place dans le dernier carré

Même si toutes les décisions étaient déjà tombées, à l’exception de la qualification mathématique du Racing qui n’avait plus besoin que d’ajouter une petite unité à son compteur pour valider son ticket pour les playoffs, les douze équipes de division d’honneur devront se soumettre à un double rendez-vous ce week-end pour achever la phase classique de la compétition. Avant de disputer la 22e journée programmée, ce dimanche, on jouait donc également ce vendredi avec, il faut bien le reconnaître, bien peu d’entrain vu le manque de réels enjeux sportifs.

Le Racing, qui se rendait chez le Pingouin, condamné comme Louvain à évoluer en division 1 la saison prochaine, a parfaitement négocié sa visite à Nivelles (sans Augustin Meurmans préservé pour les prochaines semaines). Les joueurs de Xavier Reckinger se sont imposés 2-4 avec des buts de Cédric Charlier, de Tom Boon (sur p.c.), de Jérôme Truyens et de Willy Garcia. « Même s’il faut bien reconnaître que nous avons affronté une bonne équipe du Pingouin, nous n’avons jamais douté, soulignait Tom Boon à l’issue du succès à Nivelles. Nous avons bien exploité nos opportunités et nous remportons une victoire méritée. Nous avons atteint le premier objectif de la saison. Il va falloir à présent travailler pour arriver fin prêt en demi-finales. Il faudra faire en sorte que tout le monde prenne du temps de jeu, qu’il n’y ait pas de blessures et que l’ensemble du groupe soit frais. Nous aurons la rage de vaincre pour atteindre cette finale. Et peu importe qui nous affronterons lors des demi-finales, cela ne change rien. On ne va certainement pas commencer à calculer pour la suite de ce championnat. »

Un succès qui leur permet également de prendre la 3e place puisque le Léopold, qui accueillait l’Herakles n’est pas parvenu à s’imposer face à une équipe lierroise qui a clairement retrouvé toutes ses sensations durant ce second tour de la compétition (buts d’Aristide Coisne, de Kane Russell et Tom Degroote pour le Léo ; d’Antonio Sanz, de Nick Haig, d’Amaury Keusters et de Jake Smith pour les visiteurs).

En tête de la compétition, le Waterloo Ducks continue sa marche en tête. Les Brabançons ont remporté un 16e succès et sont ainsi quasi assurés de terminer à la première place de la hiérarchie dimanche soir. Ils ont pourtant peiné pour s’imposer à l’Orée (2-0, buts de Renaud Pangrazio et Simon Gougnard). De quoi leur garantir, dès dimanche, une participation à l’EHL la saison prochaine mais aussi de recevoir leur adversaire lors de la manche retour des demi-finales.

Le Dragons (sans Jeffrey Thys), de son côté, a également dû patienter pour parvenir à tromper la vigilance de son adversaire du jour. Les Gantois ont dominé la première période mais ils n’ont rien pu faire lorsque les Anversois ont réellement commencé à accélérer le jeu. Henri Raes (55e) et Felix Denayer (62e) ont finalement offert une victoire méritée à leurs couleurs.

Du côté de Louvain, le Braxgata n’a pas fait dans le détail face à des Universitaires déjà condamnés. Loïck Luypaert lançait les hostilités sur penalty au quart d’heure. Ronald Brouwer doublait l’avance des siens, toujours en première période. Luypaert inscrivait le numéro 3 en début de seconde mi-temps avant que Dubois ne mette un terme aux derniers espoirs locaux. Pedro Ibara sauvait l’honneur à la 64e minute avant que Ronald Brouwer ne donne au score son allure définitive.

Enfin, le Daring a réussi, de son côté une belle performance en s’imposant 2-5 au Beerschot. A la pause, les Bruxellois menaient 1-3 grâce à Gaëtan Dykmans, Tanguy Cosyns (sur penalty) et Cyril Hermans. En seconde période, Dominic Uher plaçait son équipe sur du velours. Andy Bull faisait 2-4 avant que Stephen Jenness (le futur joueur de l’Herakles) ne donne au score son allure définitive.

Même si tout le monde prétend aujourd’hui ne pas calculer, la dernière journée sera évidemment déterminante pour établir le programme des demi-finales. Si le Watduck et le Dragons sont assurés de conserver les places 1 et 2, tout reste en revanche possible pour les deux autres équipes présentes dans le dernier carré. Le Racing pointe actuellement en troisième position avec deux points d’avance sur le Léopold qui aura fort à faire en recevant les champions en titre, du côté de l’Avenue Dupuich.

Laurent Toussaint, In Le Soir, samedi 28 avril 2018.

Photo : EHL / Frank Uijlenbroek.

Commentaires