LE RACING CONFIRME SES AMBITIONS FACE AU DRAGONS

Le match au sommet de cette dix-huitième journée de compétition a répondu à l’attente mais il a surtout permis au Racing de démontrer, s’il le fallait encore, qu’il était l’un des candidats les plus sérieux pour le titre en fin de saison. Les Ucclois se sont imposés 4-2 devant le Dragons qui a subi ainsi son premiers revers de ce championnat.

« Même si nous avons été menés au score, nous n’avons jamais paniqué, soulignait le capitaine bruxellois, Jérôme Truyens. Notre équipe possède une bonne structure de jeu et une assise défensive solide. Nous avons réalisé le match qu’il fallait et nos adversaires n’ont pas eu beaucoup d’occasions de buts. Et comme toutes les semaines, depuis la reprise, nous avons pu compter sur un Tom Boon redoutable en zone de conclusion. Et je veux le féliciter car ce n’est pas le fruit du hasard. Il travaille beaucoup pour en arriver là[. »

En effet, malgré un début de partie manqué et un but de Renaud Pangrazio après dix minutes de jeu, le Racing a repris le jeu à son compte sans dominer outrageusement les débats. Le Dragons aurait même pu revendiquer un but supplémentaire s’il s’était montré plus efficace devant le but de Jérémy Gucassoff.
Mais c’est Tom Boon, le meilleur buteur du défunt championnat, qui se montrait de nouveau intraitable sur p.c. en convertissant deux penalty lors de la  première période.

« Nous étions plus forts qu’eux durant le premier quart d’heure, regrettait, au coup de sifflet final, Manu Leroy, le gardien anversois. Ensuite quand ils mènent au score, ils peuvent évoluer en contre-attaque et ils adorent ça. De plus avec leurs deux attaquants rapides et techniques, Cédric Charlier et Tom Boon, ils savent qu’ils peuvent marquer facilement. C’est notre première défaite cette saison et c’est une sensation très bizarre. Mais au final, il faut reconnaître qu’ils méritent ce succès. Il nous reste maintenant quatre matchs pour tenter de leur reprendre la première place au classement. »

En seconde période, il n’y en avait plus que pour les Bruxellois qui dominaient outrageusement, mais les débats. Le Dragons ne parvenait même plus à se montrer dangereux en zone de conclusion. Un nouveau but de Tom Boon, son 23e de la saison, et un exploit individuel de Gaby Garreta, mettaient fin à tout suspens dans la partie.

Jérôme Truyens confirmait à l’issue de la partie que les objectifs bruxellois avaient bel et bien changé au cours de ces dernières semaines. « C’est vrai que dorénavant nous voulons impérativement décrocher notre  ticket pour la prochaine édition de l’EHL, réservé au vainqueur de la compétition régulière. Nous avons trois points d’avance sur notre premier poursuivant et cela nous permet d’aborder les dernières rencontres de manières plus sereines. En ce qui concerne un éventuel titre, le groupe ne veut pas encore se projeter. Durant les demi-finales et la finale, tout peut arriver. Nous avons certes plus d’expérience que l’an dernier mais nous verrons, en premier lieu, qui sera notre adversaire lors des rencontres de demis avant de tirer des plans sur la comète. Le chemin est encore long avant un éventuel nouveau titre de champion de Belgique pour le Racing. »

Enfin, comment ne pas évoquer le grand retour de Florent Van Aubel après six mois et 22 jours d’inactivité. Le jeune attaquant du Dragons s’était blessé à l’épaule lors du match aller entre les deux clubs. Ensuite, alors qu’il devait reprendre les entraînements, on lui a diagnostiqué une mononucléose. L’un des plus grands espoirs du hockey belge a fêté dignement sa montée au jeu en inscrivant un but en fin de partie. Son retour dans le groupe anversois se fait certainement au meilleur moment pour ses coéquipiers…

Laurent Toussaint, In Le Soir, lundi 12 avril 2010.


© Philippe Demaret – Okey.be

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *