Le Léo rejoint sur le fil à l’Herakles

Même si les Bruxellois peuvent se mordre les doigts après ce partage concédé à la toute dernière seconde, à Lierre, ils ne méritaient peut-être pas non plus les trois points à l’issue de ce duel (3-3). Les deux équipes ont proposé une rencontre d’un bon niveau et très agréable à suivre mais personne ne méritait réellement d’être battu cet après-midi. Tout avait pourtant démarré idéalement pour les visiteurs qui trouvaient déjà le chemin des filets grâce à Manu Brunet alors que la partie n’avait pas encore débuté depuis 60 secondes. La réaction anversoise était immédiate mais malgré 4 p.c. dans le premier quart d’heure, Romain Henet conservait le zéro.

Le Léo jouait juste et bien mais il ne parvenait pas à doubler son avance malgré une tentative sur penalty de Kane Russel puis une balle sur le poteau de Tanguy Zimmer. A la 26e minute sur une perte de balle de la défense bruxelloise, Jeremy Duncan combinait parfaitement avec Stephen Jenness pour remettre les deux équipe à égalité. Trois minutes plus tard, l’Herakles confirmait son retour dans la rencontre via Nick Haig qui convertissait le 5e penalty de son équipe (2-1).

Dès le retour sur le terrain, l’équipe locale se montrait directement dangereuse mais le Léopold tenait bon. Il dominait même légèrement au nombre d’occasions même il ne trouvait pas la solution sur penalty. Il devait attendre le 7e pour enfin égaliser grâce au Néo-Zélandais, Kane Russel (55e). Les Ucclois poussaient alors pour forcer la décision et ils reprenaient l’avance à sept minutes du coup de sifflet final via Gaspard Baumgarten. Mais l’Herakles n’était pas prêt à laisser filer le match et les hommes de Darran Bisley lançaient toutes leurs forces dans la bataille. Le dixième p.c. était le bon alors que les 70 minutes étaient écoulées. Nicolas De Kerpel offrait un point très important à son équipe.

« Nous avons encaissé très rapidement avant d’essayer de reprendre le match en main, reconnaissait Nicolas De Kerpel. Après nos deux buts, nous avons repris le jeu à notre compte mais on aurait dû alourdir le score avec toutes nos occasions. Nous les avons laissé revenir dans le match et ils se sont créés de belles possibilités. Mais nous avons assuré l’essentiel en arrachant ce point en fin de partie. »

« Si je dois être totalement objectif, il faut reconnaître que ce partage est logique, soulignait de son côté, Robin Geens. Notre adversaire a eu de nombres occasions et Romain Henet a réalisé un bon match. Nous avions réalisé le plus difficile en revenant à 2-3 au mental. Je suis fâché car nous avons manqué de lucidité et que nous leur avons offert ce dernier but. Nous avons été beaucoup trop naïfs. »

Laurent Toussaint

Photo : Nicolas Maeterlinck (Belga)

Commentaires