LE LÉO FRUSTRÉ APRÈS SON MATCH NUL DEVANT LE RACING

Léopold – Racing : 1-1. Le match au sommet n’a pas réellement attendu à l’attente, ce samedi après-midi. En effet, les visiteurs ont manqué de structure et ne sont jamais parvenus à augmenter leur niveau de jeu pour rivaliser avec le Léo. A l’issue de la partie, ils peuvent donc être plutôt satisfaits de ramener un point de leur déplacement à l’Avenue Dupuich. C’est d’ailleurs Thomas Vanneste qui ouvrait la marque sur l’une des seules occasions du Racing. Ensuite, les hommes de Mika Van Cutsem prenaient le contrôle de la partie. Après la pause, ils profitaient d’une nouvelle approximation de la défense adverse pour égaliser via Jonathan Beckers. Ensuite, le Léo poussait tant et plus mais Jeremy Gucassoff réussissait à conserver le nul en proposant une prestation de très haut niveau. « Nous méritions assurément mieux, analysait le coach local. Nous avons obtenu beaucoup de p.c. mais le gardien adverse a réussi un grand match. Alors que de leur côté, ils ont obtenu une seule occasion. Il n’y avait qu’une seule équipe sur le terrain ».

Beerschot – Braxgata : 4-3. Les amateurs de hockey ne sont pas vraiment régalés en assistant à cette partie assez moyenne entre deux équipes peu à leurs affaires. Le Bee menait 2-1 à la pause grâce à des buts de Gaëtan Perez et John Goldberg. A une minute trente du coup de sifflet final, le club local menait encore avec un petit but d’avance (la troisième réalisation étant signée par Sébastien Dockier) avant que Xavier Reckinger (déjà auteur des deux premiers goals sur p.c.) n’égalise sur stroke. Mais dès la remise en jeu, les Ours trouvaient les ressources nécessaires pour aller chercher les trois points via Valentin Pliester. « Ces trois unités nous font du bien mais pourtant, nous avons été assez mauvais » admettait  John Goldberg au coup de sifflet final.

Waterloo Ducks – Uccle Sport : 10-1. Les Brabançons n’ont pas fait dans le détail face à la lanterne rouge puisque les ouailles de Pascal Kina ont démontré toute l’étendue de leurs qualités offensives en signant le carton de cette quinzième journée. La Grosse domination locale a été concrétisée au marquoir par Benjamin Van Hove, Tanguy Cosyns (3), Alexandre De Saedeleer (p.c.), John John Dohmen (2), Sydney Cabuy (p.c.), Alex de Paeuw, Maxime Capelle et Max Peeters. C’est Pierre-Lous Maraite qui a sauvé l’honneur pour les Bruxellois.

Antwerp – Daring : 4-2. Succès très important pour les Anversois dans leur lutte pour éviter les places de barragistes face à l’un de ses plus grands concurrents. Jim Briels (2) et Willy Schickendantz (2) ont montré le chemin à suivre à leurs couleurs.

Louvain – Dragons : 0-3. Succès propre et sans appel pour les champions de Belgique qui n’ont jamais été inquiétés lors de leur déplacement du côté de Kessel-Lo. Loïck Luypaert avait ouvert le score sur p.c. avant que Jeffrey Thys et Renaud Pangrazio ne poursuivent la démonstration en seconde période.

Héraklès – Gantoise : 2-4. Magnifique succès des Gantois en  déplacement et belle bouffée d’air frais pour les joueurs de John Bessel qui quittent enfin l’avant-dernière place qu’ils occupent depuis plusieurs mois. C’est pourtant Jérémy Schuermans qui frappait le premier pour l’équipe locale. Mais très rapidement Wouter Van Hecke ripostait, par deux fois. Maurice Dubois faisait même 1-3 avant la pause. La rencontre était ouverte et les deux équipes croyaient fermement en leurs chances. Sur une erreur défensive, les Lierrois revenaient dans la partie mais Miguel Da Graca, sur p.c., anéantissait les derniers espoirs de ses adversaires.

Laurent Toussaint, In Le Soir, lundi 12 mars 2012.


© Philippe Demaret – Okey.be

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *