LA SELECTION DES U21 POUR LA COUPE DU MONDE

La sélection de l’équipe des « Moins de 21 ans » qui disputera la coupe du monde en Malaisie et à Singapour a été rendue publique par l’ARBH. Il n’y a pas de surprise dans le groupe dirigé par Pascal Kina.

G. Boccard (Orée), T. Boon (Uccle Sport), M. Clerckx (Antwerp), L. De Mot (Racing), A. De Paeuw (Watducks), F. Denayer (Dragons), S. Gougnard (Watducks), J. Gucassoff (Racing), N. Herbert (Gantoise), A. Keusters (Héraklès), L. Luypaert (Héraklès), H. Nelen (Gantoise), R. Pangrazio (Leuven), M. Peeters (Gantoise), J. Thys (Dragons), A. Timmermans (Héraklès), H. Van Dam (Braxgata) & E. Van Strydonck (Léopold).

L.T.

Commentaires

3 Comments

  1. Reply Post By Dujeux

    Vous êtes bien naif, Monsieur Toussaint, en écrivant que cette sélection est sans surprise. Cela ne vous met-il pas la puce à l’oreille de voir que Kina a sélectionné des joueurs Gantois et des environs plutôt que de vrais bons joueurs de division Honneur confirmés. Le fils de , le frère de, le protégé de… Combien de joueurs 50 fois meilleurs ne restent pas à la maison alors qeu d’autres garçons, meritant certainement, partent pour cette coupe du monde. Non, vraiment rien n’a changé et ce sont toujours les mêmes mauvaises habitudes qui reviennet à l asurface. On pensait que c’était fini…
    Mais je souhaite un beau succès à ces jeunes, et qu’ils fassent oublier cette sélection et ne leur fassent pas regretter ces magouilles!

  2. Reply Post By admin

    Je disais tout simplement qu’il n’y avait pas de surprise étant donné les derniers mois de préparation et les joueurs qui faisaient déjà partie du noyau. On est bien d’accord que certains « oubliés » mériteraient largement leur place dans la sélection de Pascal Kina comme Jonathan Beckers par exemple. Quoiqu’il en soit, le choix de l’entraîneur ne pourra être jugé qu’au retour de cette coupe du monde en fonction des résultats obtenus.

  3. Reply Post By Kookaburra

    Ne perdons pas de vue que de « meilleurs » joueurs n’ont pas choisi le « tout au hockey » et privilégient la réussite de leurs études, plutôt que les travaux d’Hercule de la préparation tout au long de l’année.
    Nul ne songerait à les en blâmer.
    Quant aux « amis de nos amis », je n’entrerai pas dans cette polémique, les coaches ayant toujours de « bonnes » raisons pour défendre leur sélection.
    Il est bien évident qu’en cas de mauvais résultats, ce sont les joueurs qui seront responsables, mais le mal sera fait et les conséquences irrécupérables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *