LA BELGIQUE DÉMARRE SON TOURNOI SUR LES CHAPEAUX DE ROUE

Les Red Lions n’ont pas loupé leur début de compétition à Quilmes. En effet, ils ont soigné leurs prestations du week-end en empilant treize buts en deux matchs. Face au Chili, ils se sont imposés 4-1 alors qu’ils étaient menés au score après seulement deux minutes de jeu sur un but de Juan Christobald Rodrigues. Mais les Belges n’ont pas paniqué et ils sont rapidement revenus dans le parcours grâce à des buts de Maxime Luycx et de Thomas Briels. En seconde période, ils se sont contentés de contrôler les échanges et d’inscrire deux nouveaux buts via Jeffrey Thys et Jérôme Dekeyser.

Dimanche, pour leur deuxième sortie du tournoi, c’était la République tchèque qui se dressait sur la route de la Belgique. Mais la 25e nation mondiale se montrait rapidement incapable d’inquiéter les joueurs d’Adam Commens qui ne traînaient pas pour se mettre à l’abri de toute mauvaise surprise avec des buts de Jérôme Truyens et Jérôme Dekeyser. « Nous avons réussi le match qu’il fallait, analysait Jérôme Truyens à l’issue de la rencontre. Même si nous étions un peu frustrés au coup de sifflet final puisque nous aurions pu marquer bien plus de buts comme lors de la rencontre de samedi face au Chili. »

Et la suite de la partie était une simple formalité puisque les Lions faisaient chauffer le marquoir et infligeant une défaite cinglante à leurs adversaires du jour (9-0). Maxime Luycx, Tom Boon (3), Jérôme Dekeyser et Loïc Vandeweghe alimentaient le marquoir. « C’est deux bons résultats ne sont pas une surprise pour le groupe, poursuivait encore l’attaquant belge. Nous sommes conscients du travail effectué. Nous sommes très bien préparés pour ce rendez-vous. Le groupe est très confiant pour la suite et l’ambiance est excellente. Nous allons poursuivre dans la même direction lors de nos prochaines rencontres. »

Après ces deux premières journées de compétition, on y voit déjà beaucoup plus clair au classement général puisque ce sont trois équipes, l’Argentine, la Belgique et l’Irlande, qui sortent du lot et qui devraient se disputer les deux premières places. En sachant que seule la première place sur le podium sera qualificative pour la coupe du monde indienne. Voilà pourquoi la rencontre de ce mardi (20h45, heure belge) face à l’Irlande sera déterminante pour la suite de la compétition. « Nous devrons effectivement nous méfier de ce match. Ce sera une rencontre serrée et engagée. De plus, il y a plusieurs joueurs irlandais, comme Michael Watt, Mitch Darling ou Eugene Magee, qui évoluent dans notre championnat et que nous connaissons très bien. Ce sera un affrontement spécial.  Nous aurions préféré affronter l’Irlande en fin de semaine mais bon, nous savons que nous devrons les battre pour assurer notre place en finale. Ils jouent très bien au hockey et il y aura certainement beaucoup d’engagement des deux côtés. »

La victoire est donc obligatoire pour conserver la première place au classement général mais surtout l’avantage psychologique sur le futur adversaire que la Belgique pourrait affronter, dimanche prochain, en finale, pour tenter de décrocher son ticket pour l’Inde.

Laurent Toussaint, In Le Soir, lundi16 novembre 2009.


© ARBH.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.