WATERLOO PARVIENT À GARDER LE CAP

Les semaines se suivent et se ressemblent curieusement pour les champions de Belgique qui ont, à nouveau, dû batailler ferme pour décrocher les trois points lors de leur duel face à Louvain. Après avoir souffert devant le Léopold, dimanche dernier, les Brabançons ont cette fois dû patienter jusqu’à la 68e minute pour voir Nicolas Vandiest leur offrir les trois points alors qu’ils avaient dominé de la tête et des épaules les 35 premières minutes de la rencontre.


En effet, en première période, les hommes de Shane McLeod ont déroulé dans tous les secteurs du jeu malgré un effectif toujours étriqué en raison des multiples blessures dans l’effectif. Maxime Luycx, qui devait normalement faire son grand retour sur les terrains, s’est, à nouveau, blessé au cours de la semaine (déchirure) et devrait être absent encore, au minimum, durant quatre semaines. Cela signifie que le capitaine de Waterloo pourrait manquer l’ensemble de ce premier tour de la compétition (tout comme l’EHL, à Lille, dans quinze jours d’ailleurs).

Les visiteurs menaient cependant 0-2 à la pause grâce à des buts de Gauthier Boccard et de Charles Masson. Mais malgré la large domination de Waterloo, Louvain (privé du Français Lucas Sevestre qui s’est cassé le poignet) aurait pu inscrire un petit but si sa ligne offensive s’était montrée un peu plus réaliste et appliquée .

Après la pause, les Universitaires remontaient sur le terrain le couteau entre les dents et Vincent Vanasch devait s’interposer à plusieurs reprises pour conserver sa cage inviolée. Mais sur le troisième p.c. local, Pau Quemada inscrivait son neuvième but de la saison alors que son équipe était en infériorité numérique.

Et deux minutes plus tard, c’était même la douche froide pour les Canards qui encaissait un second but des œuvres de Tom Genestet qui trouvait le chemin des filets d’un magnifique tir en revers. Les visiteurs tentaient alors le tout pour le tout pour reprendre le commandement mais Julien Schoo Ians s’illustrait et repoussait le danger à plusieurs reprises jusqu’à cette 68e minute fatidique pour Louvain.

« Nous avons peut-être été trop ambitieux, notait le capitaine louvaniste, Fabian Van Kerckhove. Nous avons tenté d’inscrire ce troisième but mais c’est finalement notre adversaire qui repart avec les trois points. Nous avons connu une entame de partie délicate même si nous nous sommes tout de même créé de belles opportunités avant la pause. Ensuite, nous avons été dangereux et nous avons logiquement été récompensés de nos efforts. Mais voilà, au final, nous subissons une nouvelle défaite alors que nous méritions assurément mieux. »

Du côté des visiteurs, c’était tout naturellement le soulagement après ce nouveau succès, comme le soulignait le défenseur international Alexandre De Saedeleer : « Je suis extrêmement fier de cette équipe qui doit composer avec les nombreuses blessures depuis le début de championnat. Cela peut également expliquer en partie les baisses de régime que nous subissons souvent en cours de partie, et habituellement en début de seconde période. Certains joueurs sont alors fatigués et demandent un peu moins la balle. Cela complique donc notre tâche en défense car nous avons nettement moins d’options. Mais le plus important, c’est de continuer à engranger des points et d’espérer le retour rapide de nos blessés. »

Laurent Toussaint, In Le Soir, lundi 14 octobre 2013.

Alexandre De Saedeleer © Philippe Demaret – Okey.be
© Philippe Demaret – Okey.be

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.