UN NOUVEAU TITRE POUR LE WATDUCKS ?

Même si la compétition régulière a été dominée de la tête et des épaules par les champions le titre, les finales de playoffs ne seront certainement pas une simple formalité pour le Watducks. Les Brabançons ont arraché leur qualification au forceps face à un excellent Dragons et ils devront à présent tenter de contrer une équipe du Racing qui a retrouvé des couleurs depuis plusieurs semaines.

« L’état d’esprit est excellent, admet Alex de Paeuw, le médian brabançon. Nous possédons un groupe mature avec énormément de joueurs d’expérience. Le groupe est serein et concentré. Nous avons réglé les derniers détails tactiques. Nous sommes favoris pour le titre et nous l’assumons… mais attention, ce n’est pas pour cela non plus que la tâche sera aisée. Certes, nous avons réalisé une saison presque mais les compteurs sont remis à zéro. »

Devant leur public, les protégés de Shane Mc Leod, qui évolueront, samedi, sans Gauthier Boccard, suspendu, partent néanmoins avec un léger avantage. Mais pas de quoi susciter un excès de confiance auprès de l’équipe locale. « Ils ont retrouvé de la sérénité et nous devrons nous méfier de leurs individualités. De plus, ils sont extrêmement rapides en contre et ils possèdent un excellent p.c. Mais nous voulons à nouveau être champions devant nos supporters, comme en 2009 ! »

Du côté bruxellois, après une saison difficile et des résultats en dents de scie, le groupe souhaite aborder ce double rendez-vous avec beaucoup de calme. « La pression est clairement sur notre adversaire, relativise Tom Boon, qui disputera, à Waterloo, ses deux derniers matchs avec le Racing avant de rejoindre le club néerlandais de Bloemendaal avec son coéquipier Simon Gougnard. Nous devrons essayer de bien contrôler la partie et de ne jamais lâcher prise. Le moindre relâchement risque, en effet, de nous quitter le titre. »

Mais sans leur capitaine Jérôme Truyens, à nouveau blessé, les Ucclois perdront un pion essentiel dans leur entre-jeu. « Son rôle est très important mais nous sommes capables d’être très solides sans lui. Nous l’avons déjà prouvé à plusieurs reprises, » conclut toutefois l’international.

Mais le titre ne sera pas le seul enjeu de ce week-end de finales puisque le Léopold et le Dragons se disputeront le troisième et dernier ticket pour l’EHL. Un rencontre qui s’annonce des plus indécises car les deux équipes avaient fait de cette qualification européenne l’un de leurs principaux objectifs de la saison. Bref, le spectacle sera total tout ce week-end à la Drève d’Argenteuil.

Laurent Toussaint, in Le Soir, samedi 20 avril 2013.  

Waterloo Ducks champion de Belgique 2012

Programme :

Finale

Samedi 20 avril (15h30) : Waterloo Ducks – Racing

Dimanche 21 avril (15h00) : Racing – Waterloo Ducks

Match 3ème place/ticket EHL

Samedi 20 avril (13h00) : Léopold – Dragons

Dimanche 21 avril (17h30) : Dragons – Léopold

Si, à l’issue de la seconde rencontre, les équipes sont à égalité de points et de buts, celle-ci sera suivie de deux prolongations de 7,5 minutes avec but en or. En cas de nouvelle égalité, la décision se fera via une séance de shoot-out.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.