JOHN JOHN DOHMEN A UNE NOUVELLE FOIS ÉTÉ DÉCISIF

Après avoir offert la qualification pour la finale face au Dragons, en inscrivant le but en or, John John Dohmen a une nouvelle fois été l’un des grands artisans de la victoire lors de cette finale retour de la compétition. Le milieu de terrain international a inscrit le 1-2 sur un rebond de p.c. alors qu’ils commençaient à être sérieusement malmenés par les Ucclois.

 Avant cela, la rencontre avait été plutôt équilibrée. Le Racing était le premier à se montrer dangereux via Cédric Charlier et Tom Boon mais c’était John John Dohmen qui faisait déjà vibrer l’assistance (3.500 spectateurs) en plaçant sa balle sur le poteau de Gucassoff.

Le premier but tombait la 17e minute, lorsque Gauthier Boccard, idéalement décalé par Benjamin Van Hove, envoyait un obus dans le plafond du but bruxellois. Mais la suite de la première période n’était guère emballante.

Après la pause, Tom Boon, qui disputait son tout dernier match sous les couleurs du Racing, avant son départ pour Bloemendaal, était tout près d’égaliser mais Vincent Vanasch s’interposait avec brio. C’est finalement, à la 48e minute que Cédric Charlier parvenait à trouver la solution en envoyant un revers puissant qui ricochait sur le poteau avant de se loger au fond des filets du gardien de l’équipe nationale.

Cinq minutes plus tard, le but de John John Dohmen puis celui d’Alexandre De Saedeleer, sur p.c., mettaient un terme aux derniers espoirs des Rats. Murray Richards tentait alors le tout pour le tout en retirant son gardien, à huit minutes de la fin de la partie, mais il était déjà trop tard…

« Nous sommes très déçus, reconnaissait le président du Racing, Tom François. Nous rêvions de ce titre mais ils avaient un meilleur collectif et une équipe plus homogène que la nôtre. L’absence de notre capitaine et leader, Jérôme Truyens s’est, une nouvelle fois, cruellement fait ressentir. »

Laurent Toussaint, in Le Soir, lundi 22 juin 2013.

Alexandre De Saedeleer © Philippe Demaret – Okey.be
© Philippe Demaret – Okey.be

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.