UN NOUVEAU TITRE DE CHAMPION SE PROFILE-T-IL POUR LE WATDUCKS ?

Après avoir hiberné pendant près de trois mois, les hockeyeurs belges s’apprêtent enfin à faire leur grand retour sur les terrains pour aborder le second tour de la compétition. Quatorze semaines de trêve qui auront, peut-être, quelque peu redistribué les cartes après treize premières journées dominées de la tête et des épaules par le Waterloo Ducks, le champion de Belgique en titre.

Mais les équipes de l’Elite ont très peu joué au hockey depuis la mi-novembre et tout reste très ouvert avant d’aborder le sprint final. Les conditions climatiques de ces dernières semaines vont certainement laisser des traces puisque les joueurs n’ont pas eu l’occasion de toucher beaucoup leurs sticks. Le programme s’est donc principalement limité à du travail physique et à des séances de fitness.

Une situation qui fera certainement les affaires du Watducks qui peut compter sur un effectif riche de sept internationaux. Ceux-ci ont eu la chance de s’entraîner une dizaine de jours sous le soleil d’Alicante, au mois de janvier, lors du stage de préparation des Red Lions pour la World League. Shane MacLeod, qui a succédé à Pascal Kina lors du premier tour, pourra donc s’appuyer sur un groupe bien déterminé à remporter un nouveau titre lors des finales programmées les 20 et 21 avril prochain.

« Je pense que nous avons une belle carte à jouer lors de cette fin de saison, annonce fièrement Nicolas Dumont, le défenseur brabançon. Je crois en nos chances pour le titre. Nous sommes plus compétitifs et nous avons plus d’expérience que l’an dernier. Nous avons toutes les cartes en mains pour y parvenir. Je pense que la sauce prendra assez rapidement avec notre nouveau coach qui saura nous apporter ce petit plus nécessaire pour y parvenir. »

Mais la concurrence n’a pas encore dit son dernier mot. Le Léopold et le Racing, qui ne se sont pas toujours montrés suffisamment réguliers avant la trêve, devront gagner en constance s’ils veulent conserver leur place dans le dernier carré. Le Racing, qui vient de remporter son sixième titre consécutif dans le championnat salle, compte bien poursuivre sur sa lancée indoor pour garder le contact avec le haut du classement et assurer au plus vite sa participation aux demi-finales de Playoffs. Derrière ce trio, la bagarre s’annonce terrible entre l’Héraklès, la surprise de cette entame de championnat, Louvain, le Dragons, plutôt décevant lors du premier tour, le Daring et l’Antwerp.

En bas de classement, les promus du Pingouin tenteront le tout pour le tout afin d’éviter de redescendre directement en D1. Mais la mission s’annonce périlleuse lors des neufs dernières rencontres. Le Beerschot et l’Orée veulent, eux aussi, quitter au plus vite la zone dangereuse de reléguable. Cinq matchs sont programmés, ce dimanche, et le dégel annoncé en cette fin de semaine devrait théoriquement permettre la reprise de la compétition. Le match entre le Léopold et le Racing est lui, d’ores et déjà, reporté au vendredi 22 février en raison de la participation des Rats à la Coupe d’Europe en salle, à Lille.

Laurent Toussaint, In Le Soir, jeudi 14 février 2012.


© Philippe Demaret – Okey.be

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.