Marcelo Orlando : « Je voulais m’imposer de nouveaux challenge sportifs »

L’annonce du départ de Marcelo Orlando en a surpris plus d’un. En effet, vu le travail accompli par l’Argentin depuis son arrivée à la tête de l’équipe première du Racing, personne ne pouvait imaginer un départ après trois saisons dans le club ucclois. Pourtant, dès l’été, c’est Zoulou Brulé qui reprendra les rennes du groupe qui est passé d’une place de reléguable à deux playoffs consécutifs. Mais avant de tirer sa révérence, Marcelo veut effectuer son travail jusqu’au bout en décrochant une nouvelle place en EHl et si possible un titre de champion de Belgique.

Marcelo, cette annonce était une grosse surprise ?
« Nous avons beaucoup discuté avec Tom François de l’opportunité de poursuivre ensemble l’aventure. Le club voulait me proposer une quatrième année de contrat. Mais j’ai réfléchi à ce que je pouvais encore apporter au Racing avec une nouvelle saison à la tête de ce groupe. Nous avons réussi des choses magnifiques au cours de ces trois saisons. Et ce doute était logiquement partagé par la direction. Mais je souligne une fois encore que le club a été très correct avec moi lors de ces discussions. »

Tu avais fait ton temps avec ce noyau ?
« J’avais clairement peur de m’engager pour la saison de trop. A côté de cela, je voulais également m’imposer de nouveaux challenges sportifs. Mais que cela soit très clair, c’est moi qui prendrait les décisions jusqu’au terme de la saison. Je veux terminer le championnat en apothéose en apportant ce titre tant convoité par le Racing devant son public. »

Où seras-tu l’an prochain ? Tu pourrais être tenté par une expérience à l’étranger ?
« Non, ma vie est aujourd’hui en Belgique. C’est une évidence. Mais j’ai déjà de très nombreux contacts avec plusieurs équipes de divisions d’honneur et de D1. Et certains de ceux-ci sont même relativement poussés. Et j’espère donc pouvoir concrétiser mes discussions dans les prochains jours. Mais ce qui me décidera au final, c’est clairement le projet sportif proposé par le club. A l’heure actuelle, je ne veux pas donner de noms car cela ne servirait à rien ! »

Entretien : Laurent Toussaint


© Frank Uijlenbroek

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.