LOUVAIN CONFORTE SA TROISIÈME PLACE AU CLASSEMENT

Les nombreux amateurs de hockey présents à Edegem se seront finalement bien amusés lors de cette rencontre car, outre les sept buts, ils auront également eu l’occasion de voir de belles choses sur le terrain du Beerschot malgré, il est vrai, beaucoup trop de déchets techniques de part et d’autre. Principal artisan de ces beaux gestes, Sardar Singh qui a montré toute l’étendue de son talent lors de ces nombreux duels gagnés. Mais l’Indien a également proposé quelques passes tranchantes en revers trop rarement vues dans notre championnat.

« C’est vrai que nos deux Indiens commencent à trouver leurs marques, expliquait le capitaine de Louvain, Audry Renaer. Lors de leur arrivée chez nous, ils ont dû s’adapter à de nombreux facteurs comme le climat ou notre système de jeu. De plus, ils commencent à s’affûter physiquement et prennent de plus en plus de place dans notre jeu. Aujourd’hui, Sardar n’a pas perdu une seule balle ! C’est important pour le groupe car cela nous permet de compter à présent sur un noyau très qualitatif pour la fin de la compétition. »

C’est d’ailleurs Sandeep Singh, l’un des meilleurs sleepers du monde qui lançait la rencontre après seulement trois minutes de jeu. Il fallait alors attendre un petit quart d’heure pour voir les visiteurs doubler la marque via leur attaquant hollandais Ward Grasveld. Deux minutes plus tard, Sardar Singh faisait 0-3 sur un magnifique tir en revers qui ne laissait pas la moindre chance à David Van Rysselberghe. Et alors que tout le monde pensait que les Universitaires se dirigeaient vers un succès facile, John Goldberg remettait un peu de suspens dans la rencontre sur une suite de p.c. Une joie de courte durée puisque Phelie Maguire redonnait un peu d’air aux visiteurs.

« Nous n’étions pas à notre niveau, commentait de son côté Philippe Goldberg, le capitaine du Bee. Nous n’avons pas mis assez d’énergie dans nos duels et il y avait bien trop de déchets dans notre jeu pour pouvoir inquiéter l’équipe adverse. Nous n’avons clairement pas été à la hauteur. il faut plus de volonté et de concentration pour arriver à rivaliser avec un tel adversaire. »

La seconde période ressemblait bien plus alors à un match de ping-pong puisque les échanges étaient beaucoup plus décousus. Philippe Goldberg faisait 2-4 mais l’Irlandais Phelie Maguire inscrivait le cinquième but visiteur moins d’une minute plus tard. Ensuite, Louvain s’installait dans le camp anversois mais les attaquants gaspillaient de nombreuses occasions pour alourdir le score.

« Nous aurions clairement pu inscrire trois ou quatre buts supplémentaires, concluait encore Audry Renaer. Mais au final, nous pouvons être satisfaits de notre prestation globale. Le groupe gagne en qualité chaque semaine, c’est le plus important. »

Laurent Toussaint, In Le Soir, lundi 28 mars 2011.


© Philippe Demaret – Okey.be

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.