LE WATERLOO DUCKS PEUT-IL RÉUSSIR LA PASSE DE TROIS ?

C’est devenu un véritable Clasico. Les duels entre le Dragons et le Waterloo Ducks, qui ont remporté, à eux deux, les cinq derniers titres de la division d’honneur, sont toujours des affrontements spectaculaires. Et la semaine prochaine, au Racing, le duel programmé en deux manches, samedi et dimanche, s’annonce réellement passionnant.

Les Brabançons, sacrés les deux dernières années, et vainqueur de la saison régulière, partiront avec un léger avantage même si, pour Maxime Luycx, le maître à jouer de Waterloo, personne ne sera clairement favori. « Comme toujours, cela se jouera sur des détails. Les deux équipes se tiennent de très près et elles possèdent dans leurs rangs des joueurs expérimentés. Il faudra rester concentrés durant l’ensemble des deux matchs pour éviter de se faire surprendre

La rencontre aura, en tout cas, une saveur toute particulière pour certains joueurs qui disputeront leurs derniers matchs sous le maillot du Watducks. En effet, Benjamin Van Hove, Thomas Van den Balck et Maxime Luycx prendront une retraite bien méritée tandis que Vincent Vanasch fera ses adieux avant de prendre la direction d’OZ. Des «anciens » qui ont pourtant démontré, lors des demi-finales face au Daring, toute leur importance dans le dispositif de Shane McLeod. « Nous essayons juste d’apporter notre calme et notre expérience quand l’équipe tourne moins bien, poursuit le capitaine brabançon. Mais nous avons clairement un groupe qui peut remporter un troisième titre. »

Du côté du Dragons et de Manu Leroy qui disputera ses neuvièmes et dernières finales (dont quatre avec le club anversois, ces cinq dernières années), la pression est toutefois clairement sur les épaules de leurs futurs adversaires. « Ils sont favoris puisqu’ils sont plus expérimentés et qu’ils possèdent un noyau plus complet. Mais nous allons saisir notre chance. Le plus important sera de préparer calmement le rendez-vous sans se mettre trop de pression sur les épaules. Le retour de Florent van Aubel et de Loïck Luypaert pourrait faire la différence, tout comme la bonne forme actuelle de nos jeunes. Mais avec cette formule en deux manches sur le week-end, tout est possible. Le spectacle sera donc au rendez-vous !»

A noter encore que le Daring et le Racing se disputeront le troisième et dernier ticket pour l’EHL, samedi et dimanche prochain (11h00).

Laurent Toussaint, In Le Soir, lundi 31 mars 2014.

Watducks - Dragons © Philippe Demaret - Okey.be
© Philippe Demaret – Okey.be

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.