Le Waterloo Ducks décroche son ticket pour l’EHL

Watducks – Antwerp : 7-1. Le Watducks poursuit son parcours presque parfait. Il a pourtant mis du temps à rentrer dans le match face à une équipe anversoise bien compacte, qui ouvrait la marque sur tip-in (0–1). Il n’en fallut pas plus pour que la machine brabançonne se mette en marche. Van Lierde et De Saedeleer (sur stroke) remettaient les pendules à l’heure avant la pause. Souvent critiqués pour avoir joué avec leur bonheur lors des journées précédentes, les Canards jurèrent que l’on ne les y reprendrait plus. Complètement étouffée, la défense anversoise l’apprit à ses dépens. De Saedeleer (2 p.c.), Cosyns, Cabuy et Van Lierde salèrent l’addition en seconde période.

Pingouin – Racing : 5-2. Le Racing pensait peut-être passer un après-midi tranquille du côté de la Dodaine. Mal lui en a pris puisque les Rats sont passé complètement aux travers. Maxime Bertrand et Jermyn (sur p.c.) donnèrent logiquement l’avance aux Nivellois (2–0). Et si Boon (sur p.c.) et Cornillie rétablissaient l’égalité avant et après la mi-temps, ce n’était que feu de paille. Les joueurs locaux qui, pour ne pas changer, avaient décidé de mouiller le maillot voyaient leurs efforts récompensés en seconde période. Dallons, S. Bertrand et Jermyn (sur stroke) offrirent une victoire méritée au club nivellois et trois points ô combien précieux dans la lutte pour le maintien au sein de l’élite.

Orée – Braxgata : 2-3. En parlant de maintien, Marcelo Orlando et ses hommes devront rapidement corriger le tir sur p.c. s’ils veulent se maintenir. En effet, deux p.c. convertis sur 12, ça pardonne rarement à ce niveau. Après une première mi-temps dominée par une équipe du Braxgata (au complet pour la première fois de la saison !), l’Orée regagnait les vestiaires avec 3 goals de retard (signés Van Dam, Dekeyser et Dubois). Un retard trop important à combler pour les Woluwéens, d’autant que le second p.c. victorieux de Bergner ne tombait qu’à 3 minutes du terme…

Héraklès – Daring : 1-4. Après une première mi-temps assez terne, le match entre ces deux outsiders dans la course au Top 4 s’emballa. Et les Bruxellois négocièrent plus habilement ce virage à 180 degrés. Garreta et Sahuquillo (sur p.c.) mettaient les Molenbeekois aux commandes. Schuermans relançait le suspense sur p.c. (1–2). Mais Vanderschelde et G. Cosyns mettaient fin au suspense. Cette victoire logique permet au Daring d’écarter presque définitivement les Lierrois de la course aux playoffs et de bien se placer en vue du sprint final.

Beerschot – Louvain : 3-3. Score logique dans ce match très ouvert. Après avoir mené à trois reprises (par Quemada, dont 2 p.c.), Louvain a vu le Beerschot revenir trois fois à sa hauteur, grâce à une déviation victorieuse de Perez et 2 buts de Scott sur p.c.). Vu le programme qui les attend pour les 3 dernières journées (Dragons, Héraklès, Léopold), les Ours se devront de vendre chèrement leur peau pour éviter l’un des deux sièges à bascule vers la D1.

Maxim Baworowski, In Le Soir, lundi 18 mars 2013.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.