LE WATDUCKS ET LE RACING S’IMPOSENT LORS DE LA MANCHE ALLER

Après ces demi-finales aller, tout reste extrêmement ouvert en division d’honneur pour atteindre les finales. A Brasschaat, le Waterloo Ducks a réussi à s’imposer 1-2 après une très bonne prestation collective. Privés d’Arthur Van Doren blessé, les Anversois ont joué dix minutes à dix en première période suite à la carte jaune de Jérémy Celis (après une faute sur Tanguy Cosyns). Un fait de match qui a a certainement eu toute son importance sur le résultat final. C’est d’ailleurs en sous-nombre que l’équipe locale a encaissé le premier but sur une déviation de Quentin Van Lierde.

En seconde période (50e), alors que les échanges étaient extrêmement équilibrés, John John Dohmen interceptait la balle et la cédait à Gauthier Boccard qui trompait en force Manu Leroy. Mais quatre minutes plus tard, sur le deuxième p.c. du Dragons, Loïck Luypaert envoyait un missile dans le plafond du but de Vincent Vanasch. A 1-2, les Anversois poussaient mais ne parvenaient pas à égaliser malgré de belles tentatives de Luypaert (sur p.c.), de Florent Van Aubel et de Jeffrey Thys.

Gauthier Boccard à la lutte avec Felix Denayer © Philippe Demaret – Okey.be
© Philippe Demaret – Okey.be

« Nous avons livré un match sérieux et nous avons bien contrôlé le jeu, se réjouissait Maxime Luycx. Mais attention, rien n’est fini. Ce dimanche, nous repartons de zéro. Cette demi-finale oppose les deux meilleures équipes du championnat. Pour la manche retour, nous nous attendons clairement à un gros match. Mais, c’est vrai que cette victoire est bonne pour le moral. » Du côté de l’autre capitaine, Jeffrey Thys, la déception était naturellement importante. « Ces dix minutes à dix en première période nous ont fait très mal. Ensuite, les deux buts que nous encaissons sont dues à des erreurs individuelles. C’est dommage. Mais tout reste possible. Nous allons tout mettre en œuvre pour atteindre cette finale. Sur le papier, nous ne sommes plus favoris et nos chances de qualification sont moins importantes que celles de notre adversaire mais nous allons vendre chèrement notre peau… »

Dans l’autre demi-finale, le Léopold (sans son capitaine Elliot Van Strydonck blessé) s’est incliné 1-0 dans les installations du Racing après un but rapide de Tom Boon sur un rebond de p.c. (4e minute de jeu). Des Rats qui évoluaient une nouvelle fois sans Jérôme Truyens, une nouvelle fois blessé. Une saison à oublier au plus vite pour le capitaine des Red Lions qui n’a pas eu beaucoup l’occasion de porter les couleurs de son club depuis l’entame de la compétition en septembre dernier.

Voici le résumé de cette manche aller des demi-finales entre le Dragons et le Waterloo Ducks :

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.