LE LÉO VEUT TREMINER, ET OUBLIER AU PLUS VITE, CETTE SAISON MAUDITE

Alors qu’il ne reste plus qu’une seule journée de championnat à disputer et que la plupart des verdicts ont été rendus en division d’honneur, un dernier voile sera levé ce dimanche, à 15h00, avec les noms des deux clubs barragistes. Deux équipes qui tenteront, alors, de sauver leur peau lors d’un affrontement en aller-retour contre les 3e et 4e de la D1.

Actuellement, ce sont le Léopold et le Braxgata qui occupent ces places peu enviables. Et pour les Ucclois, demi-finalistes la saison dernière, cette situation est préoccupante. « C’est une évidence que nos résultats sont largement inférieurs à nos attentes, explique le président Bernard Verdussen. Nous avons déjà échappé à la descente directe grâce à nos prestations de ces dernières semaines et maintenant, nous allons essayer d’éviter les barrages même si nous ne possédons plus notre sort entre les mains. »

Effectivement, les Bruxellois devront l’emporter au Beerschot et espérer un faux-pas de l’un de ses trois rivales d’infortunes pour connaître, enfin, le dénouement de cette saison maudite. « On peut expliquer cette situation chaotique par de nombreux facteurs comme le fait que nous avons complètement loupé notre entame de championnat et nous avons mis pas mal de temps à retrouver notre meilleur niveau. Enfin, nous avons perdu Mathieu Van Beneden, notre gardien titulaire, en cours de saison et cela nous a coûté des points. »

Et pour le club centenaire, qui avait inauguré, en octobre dernier, ses nouvelles installations ultra modernes, cette situation fait désordre. De quoi relancer le débat sur la gestion sportive « à l’ancienne » que certains reprochent aux dirigeants qui ne veulent toujours pas attirer à l’Avenue Dupuich des étrangers ou des joueurs qui monnaient leurs talents contre rémunération. « Nous avons décidé d’attendre le dénouement final de la saison avant de nous pencher sur cette problématique. Nous allons avoir des discussions en interne afin de voir quelle sera notre position pour la saison prochaine. Nous possédons de très bons jeunes mais, pour le bien du club, nous ne pouvons pas revivre une année comme celle-ci. Donc si des opportunités se présentent, nous les étudierons avec soin ! »

Laurent Toussaint, In Le Soir, vendredi 30 avril 2010.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.