LE LÉO CONFIRME ET LE DARING SOURIT

Léopold – Beerschot : 6-2. Les Bruxellois ont renoué avec la victoire après avoir subi leur première défaite de la saison le week-end précédent. Il a tout de même fallu attendre la seconde mi-temps pour voir le Léopold se détacher au marquoir. En effet, ce n’était que 2-1 à la pause, à la suite d’un doublé de Dimitri Cuvelier et un p.c. de Brian Doherty. Si Benjamin Van Hoof faisait 2-2 dès l’entame du second acte, Lucas Rossi et Maxime Plennevaux (par deux fois) rassuraient leurs supporters. En fin de match, Dimitri Cuvelier salait l’addition en inscrivant son troisième but de l’après-midi. Cette victoire permet au Léopold de s’installer confortablement dans le Top 3, en gardant une avance de quatre points sur le duo Héraklès-Daring.

Braxgata – Daring : 2-4. Toujours privé de son buteur Jérôme Dekeyser et de son meneur de jeu Jonty Robinson, le Braxgata recevait des Bruxellois, qui n’auront pas mis longtemps à se relever de leur claque face au Racing. Dans un début de match équilibré, le Daring se faisait surprendre par un p.c. de Benjamin Van Dam (1-0). Les Molenbeekois accéléraient alors le jeu et, sur un centre de Juane Garreta, un défenseur du Braxgata déviait la balle dans son propre goal au terme d’une phase confuse (1-1). Alexandre Van Linthoudt profitait de largesses dans la défense boomoise pour faire 1-2 avant la pause. En seconde période, Julien Schoo Ians déviait dans son goal un nouveau centre de Juane Garetta. Et le Daring n’en restait pas là puisque Sahuquillo faisait 1-4 sur une phase de p.c., à un quart d’heure du terme. A la dernière minute de jeu, Xavier Reckinger récupérait la balle à 25 mètres du but et allait fusiller Pol Garcia, pour du beurre (2-4).

Louvain – Orée : 4-1. Au coude à coude au classement général avant ce match (avec 7 points chacune), chaque équipe avait l’occasion de se sortir de la zone des barrages. Régulièrement en supériorité numérique en début de match, l’Orée profitait de l’occasion pour prendre les commandes après 10 minutes de jeu, grâce à un tip-in de Lionel Debroux (0-1). Malgré un match très équilibré, les Louvanistes se montraient plus collectifs. Et cela paya puisque Fabian Van Kerkhoven égalisait sur rebond de p.c. en milieu de première mi-temps. Dans la foulée, Alfonso Moreno trompait le gardien woluwéen d’un tir croisé imparable (2-1). Et il fut imité quelques minutes plus tard par son compatriote Pau Quemada, sur p.c. (3-1). Alfonso Moreno enfonçait le clou en début de seconde période (4-1) pour une victoire méritée des Universitaires.

Antwerp – Pingouin : 3-2. En déplacement à Sint-Job in ’t Goor, les Nivellois rentraient mal dans le match puisque, après 3 minutes de jeu, Alexander Hendrickx ouvrait le score (sur p.c.). L’Irlandais John Jermyn ramenait le Pingouin à hauteur sur p.c. (1-1). Mais un nouveau p.c. d’Alexander Hendrickx replaçait l’Antwerp devant avant la pause. A un quart d’heur du terme, les Nivellois revenaient dans le match via Simon Bertrand (2-2). Mais un dernier p.c. d’Alexandre Hendrickx offrait la victoire aux Anversois. Et le remplacement du gardien nivellois par un joueur de champ en fin de match n’y changeait rien. Malgré une bonne prestation, le Pingouin n’engrange pas de points et ne quitte donc pas la lanterne rouge. Tandis que son adversaire du jour intègre la première moitié de classement pour la première fois de la saison.

Maxim Baworowski, In Le Soir, lundi 29 octobre 2012.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.