LE DRAGONS EN FINALE DE L’EHL

Pour leur deuxième demi-finale consécutive en EHL, les Anversois, toujours invaincus en quatorze rencontres européennes, affrontaient les redoutables Allemands de Cologne. Mais le début de rencontre était très compliqué pour le Dragons qui ne parvenait pas développer son jeu et qui ne trouvait pas d’espace pour créer le danger dans le cercle adverse. A la 3e minute, Manu Leroy devait s’employer pour repousser le danger suite à un tir puissant de Tibor Weissenborn. Finalement, c’est au quart d’heure que les Allemands trouvaient enfin le chemin des filets sur une percée de Christoph Menke.

Le début du deuxième quart-temps était même catastrophique lorsque Cologne héritait d’un stroke logique suite à une faute de Manu Leroy sur l’intenable Menke. Christopher Zeller se chargeait de convertir celui-ci (2-0). Ce deuxième but réveillait quelque peu les Anversois qui retrouvaient enfin des couleurs et qui développaient un jeu un peu plus chatoyant. Jeffrey Thys puis Florent Van Aubel étaient tout près de marquer enfin ce petit but mais le score restait inchangé. Il fallait attendre le premier p.c. du Dragons pour assister à la réduction du score. Le sleep de Loïck Luypaert était repoussé par Max Wienhold mais Jeffrey Thys était bien placé pour envoyer la balle au fond des filets (2-1).

Le troisième quart-temps débutait alors sur un rythme mineur. Il ne passait pratiquement rien jusqu’à la 51e minute au moment ou Felix Denayer récupérait la balle dans l’axe. Il passait sur sa droite à Mathew Cobbaert qui armait un shot en revers qui ne laissait aucune chance au gardien adverse. Les Anversois étaient de retour dans le match.

La suite n’était pas beaucoup plus palpitante jusqu’à la 66e minute lorsque sur une balle mal négociée par Thierry Stumpe, Andrin Rickli s’offrait un petit solo dans le cercle avant d’envoyer un obus dans le plafond de Leroy qui ne pouvait rien faire. Mais cinquante secondes plus tard, Thierry Stumpe se rattrapait magnifiquement en envoyant un tir puissant dans la cage de Wienhold. Le Dragons revenait pour la seconde fois dans le parcours (3-3).

Après une première prolongation insipide, les deux équipes tentaient alors le tout pour le tout. A trois minutes 47 de la fin de la rencontre, Felix Denayer déviait magnifiquement un centre venu de la gauche. Le Dragons pensait avoir accompli le plus difficile mais Cologne héritait encore de deux p.c. Sur le premier, le sleep de Christopher Zeller était repoussé du pied par Leroy mais le gardien anversois ne pouvait rien faire sur le second sleep de l’Allemand (4-4). Il fallait recourir aux Shoot-Out.

Mathew Cobbaert, Florent van Aubel, Loïck Luypaert et Arthur Van Doren ne tremblaient pas tout comme les quatre premiers tireurs allemands. Et lorsque Benjamin Wess plaçait la balle à côté de la cage de Leroy, les 400 supporters anversois retenait leur souffle au moment où Jeffrey Thys s’élançait pour son face-à-face avec Max Wienhold. Le capitaine du Dragons faisait preuve d’un grand sang-froid et offrait une place en finale à son équipe (une première pour un club belge dans la compétition !).

Loïck Luypaert était naturellement tout sourire au moment de rentrer dans le vestiaire. « Le premier quart d’heure a été très compliqué. Ensuite, nous avons pu enfin commencer à développer notre jeu. Nous étions bien dans la rencontre. Cette victoire est largement méritée. »

Même son de cloche du côté de Jeffrey Thys qui louait le travail d’équipe des Anversois. « La première mi-temps a été difficile pour nous même nous savions que cela se déroulerait comme cela. Les Allemands jouent avec un marquage homme contre homme qui nous a posé quelques problèmes. Comme je te l’avais dis avec les Allemands, un match n’est jamais terminé. Ils sont parvenus à égaliser à la dernière seconde sur un penalty évitable. Mais nous avons eu les ressources pour aller chercher cette victoire. Maintenant, nous allons tout mettre en œuvre pour gagner la finale ! »

Demain, à 15h15, le Dragons affrontera Bloemendaal en finale de la compétition.

Laurent Toussaint (à Bloemendaal)

Le Dragons peut toujours compter sur son bouillant public © Frank Uijlenbroek
© Frank Uijlenbroek

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.