LE DARING A INTELLIGEMMENT GÉRÉ SON DUEL FACE AU WATDUCKS

A l’issue de l’autre rencontre au sommet de cette dix-huitième journée, les Brabançons étaient quelque peu amers avec ce score nul. « Nous avons perdu deux points lors ce duel face aux Bruxellois, regrettait John John Dohmen. Nous avons été bien plus dangereux qu’eux durant l’ensemble de la rencontre tandis qu’ils se sont contentés de bien gérer leurs rares pénétrations dans notre cercle. Nous aurions dû nous montrer bien plus réalistes en zone de conclusion

Après une première période dominée par les champions de Belgique en titre, c’est toutefois le Daring qui rentrait aux vestiaires avec un avantage au marquoir grâce à un but de son capitaine, Geoffroy Cosyns.

Dix minutes après la pause, John John Dohmen remettait logiquement les deux équipes à égalité mais seulement deux minutes plus tard, Manuel Saladino s’offrait un slalom magnifique dans le cercle avant de battre Vincent Vanasch.

Les visiteurs devaient finalement attendre la 63e minute pour sauver un point grâce à John John Dohmen, auteur, déjà, de son dixième but de la saison. « Nous n’avons pas encore décroché mathématiquement notre ticket pour l’EHL même si avec huit point d’avance, il faudrait véritablement une catastrophe pour que nous ne finissions pas en tête du championnat régulier. Nous allons donc poursuivre le travail et continuer à préparer au mieux les Playoffs. Face au Daring, nous aurions dû marquer les premiers. Cela aurait éviter de nous mettre dans les difficultés et de courir après le score

Du côté de Tanguy Cosyns, en revanche, la satisfaction était bien réelle. « J’étais effectivement ravi avec ce point mais lorsque j’ai vu la tête de mes coéquipiers au coup de sifflet final, j’ai vu leur déception de ne pas avoir arraché les trois points. Mais soyons honnêtes, nous aurions signé des deux mains pour prendre un point face à la meilleure équipe du championnat. Nous avons bien défendu et nous nous sommes montrés réalistes devant le but adverse. Je pense que nous pouvons nous réjouir de ce bon point. »

L’attaquant molenbeekois reste d’ailleurs plutôt confiant lorsqu’il évoque le sprint final de la compétition. « Nous avons bien grandi au cours de ces dernières semaines. Nous sommes invaincus depuis dix journées. Nous méritons assurément cette place dans le Top 4. Le Beerschot sera notre seul adversaire car je pense que le Léopold est déjà hors course. Notre programme est peut-être un peu plus compliqué mais si nous prenons encore neuf points, nous serons dans le dernier carré. »

Laurent Toussaint, In Le Soir, lundi 3 mars 2014.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.