DES DEMI-FINALES PLUS OUVERTES QUE JAMAIS !

Comme prévu, les favoris sont au rendez-vous, en cette fin de saison, pour se disputer le titre de champion de Belgique et ainsi succéder au Waterloo Ducks au palmarès de la compétition. Après 22 journées passionnantes et un rythme imposé avec des équipes du top qui ont imprimés leur rythme et leur vitesse à leurs concurrents, le Racing, le Dragons, le Watducks et l’Antwerp s’apprêtent à en découdre lors des demi-finales de Playoffs. Le Racing, qui a remporté la saison régulière et donc son ticket pour la prochaine édition de l’EHL, attend un nouveau titre de champion depuis… 1941.

Mais les hommes de Marcelo Orlando semblent, aujourd’hui, avoir toutes les cartes en main pour y parvenir mais il faudra, avant cela, venir à bout de l’Antwerp, qui a finalement réussi à distancer Louvain dans le sprint final vers le Top 4. « Nous venons d’enchaîner douze victoires et le groupe est bien concentré sur son objectif à savoir une qualification pour la finale, explique Jérôme Truyens, le capitaine ucclois. Mais pour cela, il faudra battre l’Antwerp, ce que nous avons fait deux fois au cours du championnat. Toutefois, nous savons qu’une fois en demi-finale, tout est différent. Mais nous sommes plus matures que l’an dernier et nous avons un bien meilleur p.c. »

L’avantage est donc du côté des Bruxellois qui possèdent une ligne d’attaque redoutable avec Tom Boon et Cédric Charlier mais aussi un jeune gardien, Jérémy Gucassoff, qui s’impose, au fil des semaines, comme l’un des meilleurs de notre pays. Mais les Anversois ont l’habitude des matchs à enjeux et ils devraient réserver un accueil très chaleureux à leurs adversaires, dimanche après-midi.

Dans l’autre demi-finale, c’est le Dragons qui va se dresser sur la route des champions en titre. Le club de Brasschaat a disputé une saison remarquable en proposant un hockey rapide et technique. Les Anversois ont retrouvé une équipe capable de tenir les premiers rôles dans notre pays. Mais pas de quoi inquiéter non plus le gardien du Watducks, Cédric De Greve, qui s’apprête à disputer ses derniers Playoffs puisqu’il décidé de mettre à sa carrière à la fin de cette saison. « Nous avons beaucoup travaillé ces derniers jours pour retrouver notre meilleur niveau. La saison a été moins évidente que certains l’avaient pensé. Mais lors du dernier carré, tous les compteurs sont remis à zéro et chacune des équipes a autant de chances de s’imposer que les autres. Face au Dragons, les deux rencontres de championnat se sont soldées par un score de 4-4.Nous proposons tous les deux un jeu spectaculaire et offensif. Voilà qui promet du très beau spectacle pour les amateurs de beau jeu. »

Laurent Toussaint, In Le Soir, samedi 8 mai 2010.


© Philippe Demaret – Okey.be

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.