COLIN BATCH : « LE DRAGONS EST PLUS FORT QUE LA SAISON DERNIÈRE ! »

Colin Batch sera assurément l’un des « Hommes clés » de 2011 pour le hockey belge. En effet, l’Australien sera tous les fronts pour tenter de réaliser des exploits au niveau national mais aussi international. Et cela commencera avec son club, le Dragons. Le mentor de Brasschaat affiche clairement ses ambitions avec la volonté de reconduire le titre acquis avec panache la saison dernière. Mais ce n’est pas tout. Après la démonstration lors de la seconde rencontre du premier tour de l’EHL face à Hambourg, les Anversois peuvent afficher un réelle confiance avant d’aborder le week-end de Pâques, à Bloemendaal, pour les huitièmes de finales de la Coupe d’Europe face aux Allemands de Rot-Weiss Köln.

Enfin, depuis décembre dernier, Colin Batch a également accepté de relever le défi proposé par la Fédération belge suite au départ d’Adam Commens vers d’autres horizons. En tant que nouveau T1 des Red Lions, il aura comme seul et unique objectif de qualifier notre équipe nationale pour les jeux olympiques de Londres lors des Championnat d’Europe de Mönchengladbach (20 au 28 août 2011).

Il était donc capital de rencontrer celui qui pourrait aider notre pays à écrire une nouvelle page importante de l’histoire du hockey belge dans les prochains mois. Un homme serein mais bien conscient des attentes importantes qui pèsent sur ses deux groupes pour ces prochains mois. Hockeybelgium vous proposera deux rendez-vous avec Colin Batch pour aborder ces échéances capitales. Ce jeudi, c’est le Dragons qui occupera le centre de toutes les discussions, avant d’aborder, ce vendredi, la quête olympique des Red Lions.


© Frank Uijlenbroek

Colin, tu vas aborder des mois importants avec trois rendez-vous qui vont s’enchaîner : le championnat de Belgique, l’EHL et l’Euro 2011.
« C’est exact mais nos objectifs sont clairs. Nous voulons remporter un nouveau titre national et ainsi assurer notre qualification pour la prochaine édition de l’EHL. Mais au niveau de l’équipe nationale, c’est évident que c’est le Championnat d’Europe allemand qui va obtenir toute notre attention. »

Actuellement, le Dragons est en tête de la division d’honneur. Sera-t-il à nouveau sacré à l’issue des Playoffs ?
« Oui, c’est clairement notre ambition. Nous jouons chaque match avec la ferme intention de le remporter mais aussi de nous imposer à l’issue de la compétition. »

Qui sera votre plus grand adversaire ?
« Comme attendu, le Racing se profile comme un opposant redoutable. Mais il faudra également être attentif à la manière dont certaines équipes vont revenir après cette interruption hivernale. Mais j’ai la sensation que Louvain sera très compétitif durant cette seconde partie de championnat et que le Waterloo Ducks sera un adversaire dangereux étant donné leur énorme potentiel. »

Le Dragons est-il plus fort que l’an dernier ?
« Oui, je pense que c’est le cas. Mais en parallèle, le championnat a lui aussi gagné en qualité et nos adversaires ont eux aussi progressé de manière importante. »

Quelle est la plus grande qualité de ton groupe ?
« Je pense que nous avons un bon équilibre dans le noyau qui nous permet de ne pas être trop dépendants de l’un ou l’autre élément. Nous affichons une belle solidité défensive forte et nous avons la capacité de marquer soir sur p.c., soit sur phases de jeu. »

Concernant l’EHL, quelles sont vos véritables ambitions ?
« Naturellement, nous voulons faire aussi bien que possible. Et dorénavant, nous devons gagner chaque match pour continuer à progresser. Mais nous aurons besoin d’un tout petit peu de chance. Enfin, si nous nous fions aux commentaires de certains joueurs allemands, ils ne sous-estimeront certainement pas les capacités de notre équipe à Pâques. »

Quelles sont vos chances face au Allemands ? Le Dragons peut-il attendre le dernier carré ?
« Je peux juste dire que nous avons la capacité de les battre et que les joueurs sont très motivés pour forger un résultat. C’est un grand défi de performer face aux meilleures nations européennes. Nous pouvons atteindre les demi-finales mais notre objectif est clairement de réussir des résultats lors du week-end de Pâques. La réalité dans le sport est que même si vous jouez bien, vous pouvez tout de même perdre. Mais nous avons déjà réussi à imposer notre marque lors du premier tour avec ce succès convaincant face à Hambourg et les joueurs seront ultra motivés parce qu’ils aiment évoluer à ce niveau. »

Entretien : Laurent Toussaint


© Frank Uijlenbroek

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.