ALEXANDRE DE SAEDELEER : « IL VAUT MIEUX CONNAÎTRE UN CREUX EN FÉVRIER PLUTÔT QU’AU MOIS DE MAI ! »

Chaque lundi, dans le journal Le Soir, vous retrouvez « L’homme du jour ». Il s’agit du joueur, du dirigeant, de l’arbitre ou de toute autre personne qui s’est illustrée durant le week-end, en bien ou en mal. Et pour cette quatorzième journée de championnat, c’est le défenseur de Waterloo, Alexandre De Saedeleer qui se retrouvait à l’honneur grâce à ses trois nouveaux buts qui le confortent en tête du classement des buteurs de division d’honneur.

Chaque mardi ou mercredi, vous retrouvez sur Hockeybelgium, les questions à « L’homme du jour ».

Ce week-end, cela a été plutôt compliqué face au Léo. Le Watducks éprouve quelques difficultés à retrouver son fond de jeu depuis des semaines.
« La victoire aurait dû se dessiner plus rapidement sur l’une ou l’autre occasion franche que l’on s’est procuré. Au contraire, nous nous sommes occasionnés quelques frayeurs en fin de match. Cette victoire nous fait du bien puisque après le match nul au Beerschot et la défaite contre le Racing nous avions besoin de retrouver nos repères, surtout après trois matches à l’extérieur. Le fond de jeu se reconstruit petit à petit. Nous sommes maintenant dans une phase ascendante, ce qui est positive en vue des échéances qui se présentent à savoir l’EHL et les futurs Playoffs.Il vaut mieux connaitre un creux en février plutôt qu’au mois de mai. »

Qui vois-tu figurer dans les quatre en fin de saison régulière ?
« Je pense que le Racing, le Dragons et le Watducks, s’ils poursuivent sur leur lancée, trouveront leur place dans le quatuor. La quatrième place se jouera entre Louvain, le Bee et l’Antwerp. »

Tu occupes la tête du classement des buteurs. Il y a un problème offensif au Watducks ?
« C’est effectivement la première fois que je me retrouve à marquer autant du but en une saison et en si peu de match puisque je n’ai pas joué contre Louvain. A la base, je ne me voyais pas marquer autant mais j’avoue que je commence à y prendre goût. C’est le travail de beaucoup d’heures d’entrainement efficaces pendant lesquels je ne tire pas 300 balles mais j’essaye d’ajuster mon mouvement. Je pense que notre attaque a connu, comme toute l’équipe, une petite baisse de régime. Néanmoins, si j’ai l’occasion de marquer autant de goal c’est que mes attaquants arrivent à se procurer des pc. L’efficacité des attaquants s’améliore de jour en jour. »

Comme se prépare l’EHL ? Vous n’avez rien à perdre contre Hambourg…
« Nous jouons un match ce soir à Lille pour disputer un match de haut niveau. Nous continuons nos trois séances d’entrainement par semaine en ajoutant des analyses vidéos spécifiques. Nous devons encore nous concentrer sur les trois matches à venir contre la Gantoise, le Wellington et Uccle Sport afin de réaliser un parcours sans faute. Après cela nous prendrons le temps pour bien préparer notre match contre Hambourg. Finalement, quand on voit leur statut européen, nous n’avons vraiment rien à perdre. Mais je pense que nous avons une belle carte à jouer puisqu’en un match tout peut arriver. »

Entretien : Laurent Toussaint


© Web Team Watducks

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.