Le maintien pour la Belgique à l’Euro indoor

Les Red Lions ont donc terminé leur Championnat d’Europe en engrangeant un second succès dans le tournoi, synonyme de maintien en division A. Opposés à la Pologne, ils ont livré une belle prestation collective qui leur a permis de s’imposer 4-7. C’est Philippe Simar qui lançait les hostilités dès la 9e minute bien servi par Gaëtan Dykmans. Mais la réaction ne se faisait pas attendre puisque leurs adversaires égalisaient 80 secondes plus tard sur un penalty converti par Michal Kasprzyk. Les Belges restaient bien concentrés sur leur sujet et repassaient immédiatement devant à nouveau via Philippe Simar (12e). Juste avant la pause, Pilou Maraite déviait astucieusement la balle au fond des filets et offrait un avantage de 2 buts à ses couleurs.

L’entame de seconde période était largement à l’avantage des Polonais mais Jeremy Gucassoff démontrait toute l’étendue de son talent en sortant deux arrêts de classe mondiale. Toutefois le Bruxellois ne pouvait rien faire pour empêcher la 5e nation mondiale de recoller au score à l’issue du 3e quart-temps sur des buts de Michal Kasprzyk (sur penalty) et Jacek Kurowski. A la 32e minute, c’était même la douche froide lorsque Mateusz Hulboj plaçait son équipe au commandement du match pour la 1ere fois de la rencontre. Mais les Belges restaient parfaitement calmes et se montraient très efficaces dans le cercle adverse. Philippe Simar et Gaëtan Dykmans inscrivaient ensuite, chacun, 2 nouveaux buts pour fixer le score final à 4-7.

« C’est vrai que c’était peut-être notre meilleure prestation face à un adversaire beaucoup plus costaud que l’Ukraine », reconnaissait Philippe Simar, l’attaquant belge le plus prolifique du tournoi avec 10 réalisations. « Notre objectif principal dans le tournoi était cette 5e place et la qualification pour la Coupe du monde. C’est vrai que nous espérions également pouvoir accrocher le Top 4 mais nous avons dû nous incliner contre l’Allemagne et les Pays-Bas qui évoluaient un cran au-dessus de nous. Mais c’est vrai que nous pouvons être déçu de notre duel face à la République tchèque. Nous n’avons pas évolué à notre niveau. Ce qui nous manque réellement, ce sont les automatismes. Nous l’avons bien vu, ici, à Berlin, nous sommes meilleurs en fin de tournoi car on parvient à mieux combiner et à trouver des solutions. »

Grâce à cette dernière victoire, la Belgique termine à la 6e place de l’Euro puisque la République tchèque a battu l’Ukraine lors du dernier match de la poule C (3-2). Elle se maintient en A et doit maintenant espérer que la Coupe du monde 2021 soit organisée en Europe (certains citent avec insistance les Pays-Bas comme principal candidat) car cette 6e place deviendrait alors également qualificative pour le tournoi mondial.

Laurent Toussaint (à Berlin).

Photo : EHF/Frank Uijlenbroek.

Commentaires