MARC LAMMERS SOUHAITE QUE LES BELGES SOIENT LES PLUS MALINS !

Plusieurs semaines après l’annonce officielle de son arrivée à la tête des Red Lions, Marc Lammers a enfin rencontré l’ensemble de la presse belge, ce vendredi, lors de la présentation officielle de Fintro comme nouveau sponsor principal de la Fédération. Et le moins que l’on puisse écrire, c’est que le Néerlandais a séduit son auditoire avec un style détendu et direct. Lammers a offert une présentation rythmée et extrêmement dynamique à des journalistes qui ont bu ses paroles. Et c’est vrai que le nouveau mentor des Lions possède une tout autre personnalité que celle de Colin Batch, beaucoup plus traditionnelle et en retenue.

 

Et même si l’ancien joueur de Den Bosch ne possède pas un palmarès aussi impressionnant que celui de son prédécesseur en tant que joueur (il n’a été que cinq fois international), il a tout de même remporté plusieurs trophées en tant que coach, en clubs ou avec l’équipe nationale. « Tout le monde se souvient que j’ai décroché la médaille d’or aux Jeux de Pékin avec l’équipe nationale féminine hollandaise. Mais mon plus bel exploit reste tout de même, à mon sens, celui que je l’ai réalisé la saison dernière. J’ai repris l’équipe de Den Bosch alors que celle-ci pointait à la dernière place à dix rencontres de la fin du championnat et qu’il lui fallait dix points pour se maintenir. Et nous sommes parvenus à maintenir l’équipe. Ce que nous avons fait à force de travail et d’inventivité. »

Car c’est là-dessus qu’a beaucoup insisté Marc Lammers. L’innovation et l’inventivité. « Tous les joueurs ont des qualités. Il est donc important de les exploiter. Nous n’avons peut-être pas les meilleurs hockeyeurs de la planète, mais nous allons être les plus malins. C’est de cette manière que nous allons réussir à nous débarrasser de la concurrence. »

Le Néerlandais a également expliqué pourquoi il avait accepté de relever le défi proposé par l’ARBH. « La Fédération belge est l’une des plus ambitieuse. Quand j’ai reçu le coup de fil de Bert Wentink, nous avons décidé de nous rencontrer rapidement à Anvers. Notre vision était identique. A côté de cela, la popularité du hockey est incroyable dans votre pays et le public belge est un public très enthousiaste. Cet engouement des spectateurs, des médias et des partenaires est essentiel. Cela va aider l’équipe à continuer à grandir. Je suis très fier de pouvoir réaliser ce défi ! » 

Et le nouvel entraîneur veut se donner les moyens pour atteindre ses objectifs. « Je vais insister sur deux aspects capitaux : l’énergie et la passion. Il faut réfléchir à ce que nous pouvons améliorer au quotidien. J’aime travailler dès 7 heures du matin. Je trouve qu’on est beaucoup plus frais que durant l’après-midi. Aussi mes joueurs vont-ils apprendre à travailler les premières heures du matin. Je suis quelqu’un de très strict et je vais donc exercer une forte discipline et un esprit collectif. Il faudra s’engager au maximum pour atteindre nos objectifs et valoriser le talent de chacun. Ensemble, on est plus fort que tout seul !  Mon rêve est d’atteindre le podium aux Jeux olympiques de Rio en 2016. »

Avec une moyenne d’âge de 22,6 ans, l’équipe qui disputera le Champions Trophy en Australie dès le premier décembre n’aura pas la tâche facile. En effet, le groupe est en reconstruction après les départs de Maxime Luycx et de Benjamin Van Hove et il devra composer avec les absences pour blessure de Jérôme Dekeyser et de Florent Van Aubel. « Nous viserons le top 5 à Melbourne ! Finir à l’une des cinq premières places de ce tournoi nous permettrait d’être directement qualifiés pour l’édition 2014. C’est une compétition intéressante même s’il ne faut pas en attendre trop dans l’immédiat. Toutefois, la formule du tournoi est intéressante puisque, même en cas de défaillance au premier tour, on conserve toujours une  chance de jouer les demi-finales. Je profiterai du tournoi pour tester le niveau de l’équipe et pour donner du temps de jeu aux petits nouveaux. » 

Marc Lammers sait également qu’avant les Jeux de Rio, il y aura d’autres échéances importantes pour ses Lions avec les World Series, qualificatives pour la prochaine Coupe du Monde, en mai prochain, et le Championnat d’Europe au Braxgata durant l’été 2013. « Il faut rêver mais surtout se donner les moyens pour atteindre ceux-ci. Voilà ce que nous allons tenter de faire durant ces prochaines années avec passion et énergie… » 

Laurent Toussaint

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *