L’AUSTRALIE EST CHAMPIONNE DU MONDE !

Les amateurs de hockey se sont délectés lors de la finale de Coupe du monde, à New Delhi, puisque, comme lors des deux dernières éditions, ce sont l’Australie et l’Allemagne se retrouvaient pour se disputer la couronne mondiale. Après leurs succès en 2002 et en 2006, les stars allemande espéraient réussir la « passe de trois » face à des Kookaburras en pleine confiance grâce à leurs cinq victoires de rang suite au faux-pas, face à l’Angleterre, lors de la première journée de compétition.

Et les Australiens sont finalement parvenus à émerger à trois minutes de la fin de la rencontre grâce à un p.c. du spécialiste Luke Doerner, qui inscrivait de la sorte son huitième but du tournoi. Ce succès permet aux hommes de Ric Charlesworth de mettre fin à une période de 24 ans sans médaille d’or ! Et si on jette un œil aux statistiques de la compétition indienne, on comprend aisément que les Australiens ont réussi un sans-faute durant la quinzaine puisqu’ils terminent avec la meilleure défense (8 buts encaissés) et l’attaque la plus efficace du tournoi (27 buts).

Dans la rencontre pour la médaille de Bronze, ce sont les Pays-Bas qui sont finalement parvenus à prendre la mesure des Champions d’Europe anglais (3-4) à l’issue d’une rencontre extrêmement spectaculaire et un retour en boulet de canon de nos voisins néerlandais qui étaient menés 3-1 à la pause après deux p.c. d’Ashley Jackson. A noter encore la consécration pour le gardien hollandais, Guus Vogels qui a été élu meilleur joueur et meilleur gardien de la compétition.

Et même si notre pays ne participait pas à l’événement suite à sa défaite devant l’Argentine lors du tournoi qualificatif de novembre dernier, à Quilmes, il y avait plusieurs représentants de notre championnat à New Delhi. On a ainsi pu voir évoluer les trois joueurs Sud-Africains de La Gantoise (Justin Reid-Ross, Lloyd Norris-Jones et Wade Taton), les deux Argentins de l’Orée (Lucas Rossi et Facundo Callioni) et l’Argentin du Well, Ignacio Bergner mais aussi d’anciens joueurs ayant évolué en Belgique comme l’Espagnol Pau Quemada ou les Néo-Zélandais Priyesh Bhana et Kyle Pontifex.

Acteur attentif de cette compétition, l’Argentin Lucas Rossi, qui évolue depuis la saison dernière à l’Orée, reconnaissait que cette Coupe du monde était un excellent cru. « Le niveau atteint lors de la compétition indienne était effectivement très élevé. Et que dire des quatre équipes qui ont atteint les demi-finales qui proposaient un jeu encore à un niveau largement supérieur. »

Bourreau des Red Lions avec la sélection argentine, Lucas Rossi faisait le bilan du tournoi après la septième place des Sud-Américains acquise après la victoire 4-2 devant l’Inde. « Je pense que nous avons réussi un bon tournoi en réussissant de bonnes choses devant les plus grandes nations. Nous devons encore acquérir de l’expérience mais nous allons dans la bonne direction. En ce qui concerne la Belgique, je pense qu’elle aurait également pu tirer son épingle du jeu à New Delhi car elle possède également une bonne équipe. »


© AP

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *