LA COUPE DU MONDE 2014 SERA LE PROCHAIN OBJECTIF PRINCIPAL DES RED LIONS

Alors que la compétition domestique vient tout juste de débuter, Colin Batch travaille déjà méthodiquement, depuis des semaines, avec son staff sur la suite de ses aventures avec les Red Lions. Après les JO, il s‘est rapidement remis au travail pour préparer au mieux les prochaines échéances capitales. Car le programme sera une nouvelle fois chargé pour l’équipe nationale qui devra performer au Champions Trophy, en Australie, dès le mois de décembre, avant de prendre part à la Hockey League. Puis, il sera alors grand temps de se focaliser sur le Championnat d’Europe organisé, l’été prochain, au Braxgata. Mais l’Australien aime les challenges. Son principal objectif sera de décrocher une qualification pour la Coupe du monde 2014 avec une équipe légèrement remaniée suite aux départs de certains joueurs.

Colin, est-ce que cette cinquième place à Londres a changé quelque chose dans ta manière de travailler avec le groupe ?
« C’est évident que ce résultat va certainement nous apporter plus de confiance lors de nos affrontements avec les meilleures nations mondiales. Les joueurs réalisent, à présent, que la charge de travail qui leur était imposée leur a permis d’engranger de bons résultats. Mais fondamentalement, nous n’allons pas modifier notre manière de fonctionner au quotidien. Nous savons que nous allons poursuivre avec un groupe légèrement différent. En conséquence, notre challenge sera de motiver les joueurs à continuer leur progression vers le sommet. »

Le groupe sera donc élargi pour la préparation des prochaines échéances ?
« Trois éléments présents à Londres ont décidé de se retirer après les JO. Il s’agit de Benjamin Van Hove, Maxime Luycx et Manu Leroy. Jeffrey Thys sera également indisponible en raison de ses nouvelles obligations scolaires. Il s’agit d’une évolution logique suite à un rendez-vous olympique. Ce sera donc une équipe différente qui sera aligné en décembre en Australie lors du Champions Throphy. Nous sommes actuellement en plein processus de sélection et nous finaliserons notre groupe dans les prochains jours. »

Quel est le programme de ces prochains mois ?
« Nous reprendrons les entraînements nationaux dès le 25 septembre mais nos sessions en groupe seront réduites vu les exigences du calendrier en division d’honneur et les obligations européennes de nos clubs en EHL. Cependant, je crois qu’avec un bon investissement de chacun, nous pourrons avoir des séances de travail très productives. En novembre, nous rejoindrons Melbourne, une semaine, avant le début de la compétition face à l’Australie. »

Quels sont les objectifs des Red Lions pour cette nouvelle saison ?
« Ils sont très simples. Nous devons impérativement nous qualifier pour la prochaine Coupe du monde. Voilà pourquoi, le développement et la sélection seront focalisés sur la mise en place d’une équipe qui pourra décrocher cette qualification. Mais, à côté de cela, nous voulons évidemment réaliser de bons résultats lors de notre première participation au Champions Trophy. Ensuite, il faudra réussir un bon Championnat d’Europe au Braxgata. Nous tenterons de faire mieux que notre quatrième place acquise à l’Euro 2011 en Allemagne. Enfin, en ce qui concerne, la World Hockey League, il s’agit d’une nouvelle compétition. Nous essayerons bien entendu de réaliser les meilleures performances possibles tout en gardant notre objectif principal en ligne de mire, à savoir une qualification pour la Coupe du monde 2014. »

Est-ce qu’il y a aujourd’hui une pressions supplémentaire sur les épaules des Lions suite aux résultats engrangés et à la pression médiatique plus importante qui en résulte ?
« Non, honnêtement, je ne ressens pas de pression particulière. Nous avons une équipe différente et ce sera à elle de créer sa propre histoire. Il y aura peut-être une attente plus importante de la part du public mais nous pouvons gérer cet aspect particulier. Nous avons bien géré cet aspect à Londres en nous focalisant sur nos objectifs à court terme. Ce qui compte, c’est d’aborder les rencontres les unes après les autres en tentant de jouer à notre meilleur niveau. Cela sera toujours la clé pour continuer à avancer et à progresser… »

Entretien : Laurent Toussaint

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *