JULIEN SCHOO IANS : « JE BOSSE TOUJOURS PLUS POUR DEVENIR ENCORE PLUS COMPÉTITIF ! »

Julien Schoo Ians est évidemment loin d’être un inconnu dans le hockey belge même s’il débute réellement aujourd’hui sa carrière au niveau international. Préféré à Jérémy Gucassoff pour disputer le Champions Challenge en Afrique du Sud, il a réussi ses débuts dans la compétition face à la Pologne en soignant sa prestation et en réalisant quelques magnifiques interventions. Le Nivellois qui  n’est pas issu d’une famille de hockeyeurs, a fait ses débuts au Pingouin à l’âge de 5 ans. Extraits de la rencontre avec le gardien gantois qui a décidé de mettre sa carrière professionnelle entre parenthèses pour arracher sa sélection pour les Jeux de Londres.

Pourquoi avoir mis ta carrière professionnelle entre parenthèse pour aborder cette année de préparation olympique.
« J’ai 25 ans et j’adore ma profession d’architecte mais je voulais me consacrer à fond à ce défi. Disputer les J.O. demeure quelque chose de magique pour tous sportifs de haut niveau et je voulais me donner tous les moyens pour y parvenir. C’est ainsi que je m’astreins à un programme complémentaire de fitness et à des séances entraînements supplémentaires en compagnie de Frank Leistra. Je bosse toujours plus afin d’améliorer mes points faibles et devenir plus compétitif. Mon potentiel de développement est encore important et je suis conscient que je peux encore améliorer ma technique. »

Lundi, tu as réalisé tes grands débuts dans une compétition internationale ? Comment s’est déroulé la rencontre ?
« J’ai abordé ce match sans me soucier du cadre ou de l’enjeu. J’ai déjà disputé des milliers de rencontres de hockey et je ne me suis donc pas focalisé là-dessus. Que ce soit le Champions Challenge ou un autre tournoi, cela n’a finalement que peu d’importance. Je ne me suis pas mis une pression inutile sur les épaules. A côté de cela, je connais le système de jeu et la manière dont évoluent mes coéquipiers. Mais bon, c’est vrai que nous avons des objectifs précis à atteindre, ici à Johannesburg, et que nous avons la volonté d’aller loin dans le tournoi. »

 Qui sera dans les buts face à l’Afrique du Sud ?
« Nous ne le savons pas encore. Colin n’avait pas déterminé de hiérarchie pour le tournoi. Nous savions simplement que David disputerait le premier match et moi le second. Mais je ne me pose pas de trop questions à ce sujet-là. Je me prépare au mieux pour les prochaines échéances et nous verrons bien les choix que posera notre entraîneur. »

Entretien : Laurent Toussaint (à Johannesburg)

Retrouvez l’interview complète de Julien Schoon Ians sur le site Hockey.be

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.