COLIN BATCH : « LES JOUEURS NE DEVRONT JAMAIS RENONCER À GAGNER LEUR PLACE DANS CETTE SÉLECTION ! »

Colin Batch et son staff ont donc décidé de passer une quinzaine de jours en Espagne afin de poursuivre leur préparation pour les Jeux de Londres. Au programme, sept rencontres amicales programmées en dix jours mais aussi de nombreuses séances d’entraînements, d’analyses vidéo, de fitness et de préparation mentale.Mais avant d’entamer ses quinze jours intensifs, l’entraîneur australien a tenu à faire le point sur différents sujets qui alimentent les conversations depuis plusieurs jours.

Colin, quels sont les différents objectifs fixés avant d’entamer ce stage ?
« Soyons clairs, il est toujours plus intéressant d’avoir l’opportunité de s’entraîner dans un climat chaud et sec à ce moment de l’année. Tout le monde est bien conscient qu’il est compliqué de travailler avec les conditions climatiques hivernales que l’on connaît en Belgique à cette période de l’année. Il était capital que nous puissions nous entraîner tous ensemble durant ces quinze jours puisque les joueurs se consacreront exclusivement à leurs clubs durant les mois de mars, avril et mai. Nous disputerons également deux rencontres amicales face à l’Espagne, deux autres face à la France et trois contre l’Irlande, mais dans le même temps, il sera plus important de continuer notre développement individuel et collectif à long terme dans les domaines tactique, physique, technique et mental. »

Retrouvez la totalité de l’interview publiée sur le site de l’ARBH : ici.


Ce lundi, en fin de soirée, les Red Lions ont pris leurs quartiers dans la banlieue sud de Valence. Colin Batch et son staff ont, en effet, décidé de passer une quinzaine de jours en Espagne afin de poursuivre leur préparation capitale pour les Jeux de Londres. Au programme sept rencontres en dix jours mais aussi de nombreuses séances d’entraînements, d’analyses vidéo, de fitness et de préparation mentale. Mais avant d’entamer ses quinze jours intensifs, l’entraîneur australien a tenu à faire le point sur différents sujets qui alimentent les conversations depuis plusieurs jours. Quel sont les véritables ambitions du groupe pour ces prochains mois ? Pourquoi avoir choisi de partir en stage avec 25 joueurs ? Il revient enfin sur les critiques déclenchées par sa décision d’emmener quatre gardiens de but à Valence. Il explique les raisons de sa démarche et balaie immédiatement toutes polémiques. Interview.

Colin, quels sont les différents objectifs fixés avant d’entamer ce stage ?

« Soyons clairs, il est toujours plus intéressant d’avoir l’opportunité de s’entraîner dans un climat chaud et sec à ce moment de l’année. Tout le monde est bien conscient qu’il est compliqué de travailler avec les conditions climatiques hivernales que l’on connaît en Belgique à cette période de l’année. Il était capital que nous puissions nous entraîner tous ensemble durant ces quinze jours puisque les joueurs se consacreront exclusivement à leurs clubs durant les mois de mars, avril et mai. Nous disputerons également deux rencontres amicales face à l’Espagne, deux autres face à la France et trois contre l’Irlande, mais dans le même temps, il sera plus important de continuer notre développement individuel et collectif à long terme dans les domaines tactique, physique, technique et mental. »

Que faudra-t-il travailler en priorité ?

« Nous allons affiner nos schémas tactiques et travailler sur nos stratégies défensives et offensives. Mais j’insiste sur un point. Le travail de fond sera prioritaire sur les résultats que nous pourrions engranger lors de nos sept matchs amicaux. »

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.