ALEXANDRE DE SAEDELEER : « L’ENJEU ÉTAIT PLUS IMPORTANT QUE MA SITUATION PERSONNELLE ! »

Remplacé en dernière minute dans le groupe par Xavier Reckinger, avant les demi-finales de la World League, à Rotterdam, à cause des oreillons, Alexandre De Saedeleer a assisté, depuis la tribune, à la qualification pour la Coupe du monde des Red Lions. Mais le Brabançon pense déjà à son retour dans le groupe. Une rentrée qu’il prépare minutieusement, au Pays-Bas, aux côtés de Mick Beunen.

Alexandre, quand as-tu découvert que tu étais malade ?
« Je me suis réveillé avec une douleur en dessous de l’oreille, le week-end avant, les matchs amicaux face à l’Angleterre. Je ne pouvais même plus m’entraîner tellement la douleur était importante. Et cela a duré près d’une semaine. On pense que j’ai attrapé les oreilles durant la semaine à Saint-Germain-en-Laye, lors du deuxième tour de la World League. Et ce n’était pas possible pour moi de disputer le match amical face à l’Australie. »

Il a donc fallu te résoudre à faire l’impasse sur le tournoi de Rotterdam ?
« Comme cette maladie est contagieuse, en accord avec le staff, nous avons décidé qu’il était mieux de faire l’impasse sur la compétition. Cela a été naturellement une grosse frustration même si c’était impossible de prendre une autre décision. C’était le mieux à faire pour le groupe. La qualification et l’enjeu de ce rendez-vous étaient bien plus importants que ma situation personnelle. »

Mais tu es tout de même présent, ici, à Rotterdam.
« Je suis de passage durant tout ce week-end, pour poursuivre ma préparation aux côtés de Mick Beunen. J’étais également présent, mardi et mercredi. J’ai donc assisté à cette qualification pour les demi-finales. Mais je continue à m’entraîner pour préparer au mieux nos prochaines échéances. Je sais que si j’évolue à mon meilleur niveau, je pourrai réintégrer cette équipe pour l’Euro. »

Laurent Toussaint, à Rotterdam.

Alexandre De Saedeleer

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.