LES RED LIONS EN QUÊTE D’EXPLOIT !

Le moment de vérité est enfin arrivé pour les Belges qui débutent leur Championnat d’Europe, ce samedi, face à l’Allemagne, championne olympique en titre et vice-championne d’Europe. Une rencontre avec un petit air de « déjà-vu » pour nos internationaux puisqu’ils avaient déjà entamé l’Euro 2009 face à la Mannschaft (défaite 3-2). Et les hommes de Colin Batch abordent ce rendez-vous avec de sérieuses ambitions puisqu’ils tenteront de rééditer l’exploit réalisé en 2007, à Manchester, lorsque l’équipe avait terminé sur le podium en battant… ces mêmes Allemands, accrochant au passage son ticket pour les Jeux de Pékin.

Quatre ans plus tard, le groupe rêve de vivre une nouvelle expérience olympique. Il se présente donc à Mönchengladbach avec la ferme intention de proposer de nouvelles émotions au nombreux public qui le soutiendra dans les tribunes du Warsteiner Hockeypark (on parle de plus de 2.000 supporters belges pour cet après-midi). Le coach des Red Lions confirme d’ailleurs que la barre a été placée très haut. « Bien sûr que notre objectif est de nous qualifier pour les Jeux de Londres. C’est effectivement très ambitieux puisque nous avons été versés dans la même poule que la deuxième et la cinquième nation mondiale. Mais l’équipe a mûri pendant ces huit derniers mois. Elle est équilibrée et physiquement au point. C’est au groupe, maintenant,  à démontrer toutes ses qualités sur le terrain. »

Mais le programme de l’équipe belge est très copieux. Si les Lions souhaitent décrocher leur place dans le dernier carré, ils devront obligatoirement terminer à l’une des deux premières places du groupe et donc réussir une performance contre certains favoris du tournoi. « L’Espagne a beaucoup progressé au cours de ces six derniers mois, poursuit le mentor australien. Et s’ils ont toujours été capables de marquer des buts facilement, ils possèdent maintenant une défense difficile à surprendre. Enfin, nous n’avons plus rencontrés  les Allemands récemment mais nous connaissons  parfaitement leurs joueurs et leurs qualités. »

Il ne faudra pas négliger non plus la Russie qui sera loin d’être un oiseau pour le chat comme le souligne le capitaine Maxime Luycx. « Il faudra aborder les rencontres les unes après les autres sans nous poser trop de questions. Nous allons préparer tous les matchs avec la même concentration même si nous sommes conscients que nous devrons impérativement nous imposer face aux Russes et soigner le résultat. »

Et c’est vrai que ce groupe possède de grandes qualités. L’équipe est bien équilibrée et même si Batch privilégie avant tout le collectif, plusieurs éléments peuvent faire la différence comme Tom Boon ou Jérôme Dekeyser. Enfin, elle peut également s’appuyer sur un penalty de qualité. Tous les espoirs sont donc permis pour les Red Lions qui auront toujours droit à une session de rattrapage, en mars 2012, en disputant l’un des deux tournois qualificatifs pour les J.O. qui se déroulera au Beerschot. La Belgique peut donc, dès aujourd’hui, prouver à ses supporters si elle possède bien les moyens de ses ambitions.

Laurent Toussaint, In Le Soir, samedi 20 août 2011.


© Philippe Demaret – Okey.be

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *