JOUER POUR GAGNER !

Comme prévu, lors du tirage au sort du Championnat d’Europe, c’est, ce soir, à 20h00 face à l’Espagne que tout va se décider pour les Red Lions. Mais, élément qui pourrait avoir toute son importance, sans toutefois être déterminant, la Belgique pourra se contenter d’un match nul pour décrocher sa qualification pour les Jeux. Un avantage dont les joueurs ne souhaitent pourtant pas se contenter. « Ce serait suicidaire de viser le match nul, annonce clairement Cédric Charlier, auteur de deux buts face à la Russie. En hockey, tout va trop vite et il serait bien trop risqué de jouer à ce jeu là. De plus, les Red Lions ne jouent que pour gagner, et ce, quelque soit l’adversaire. »

Une mentalité exemplaire qui permet aussi au groupe de se remettre rapidement en question. C’est ainsi que malgré le large succès acquis face aux Russes (7-1), l’attaquant du Racing, tout comme ses coéquipiers, est conscient du chemin qu’il reste à parcourir pour atteindre le meilleur niveau de l’équipe. « Cela me semble assez normal qu’il y ait toujours des points à travailler malgré le résultat. Nous continuons à grandir et nous devons tous nous remettre en question pour poursuivre notre progression. Il y a encore trop de déchet dans notre jeu et il faut être bien plus réaliste dans le cercle adverse. La finition est loin d’être parfaite. »

Et comme lors du match face à l’Espagne, les attaquants ne risquent pas de recevoir de nombreuses occasions pour tromper le gardien adverse, il est donc capital de ne pas gaspiller. « Il faudra s’attendre à une rencontre dans le même style que celle face à l’Allemagne, poursuit le Bruxellois. Cela va se jouer sur des détails. Le match sera très physique car il s’agira d’un duel pour un ticket olympique. Mais nous serons prêts mentalement et physiquement. Nous jouerons avec beaucoup de discipline, énormément de motivation et il faudra être combatif à chaque instant. Nous devons assumer notre nouveau statut de grande nation européenne. Notre treizième place mondiale ne reflète pas cette réalité. »

Pau Quemada, l’attaquant espagnol de Louvain, est de son côté assez confiant pour cette rencontre. « Nous sommes naturellement favoris même si ce sera un match difficile. C’est le match clé de ce championnat d’Europe. Mais si nous évoluons comme nous savons le faire, je suis certain que nous nous imposerons.»

Enfin, si la Belgique venait à louper sa prestation face à l’Espagne, il lui serait toujours possible de décrocher un ticket pour les J.O. via le tournoi qualificatif organisé au Beerschot en mars prochain. « L’équipe ne pense pas à cela et elle ne peut même pas l’imaginer. Cela reflète bien l’état d’esprit qui anime ce groupe. »

Laurent Toussaint, In Le Soir, mercredi 24 août 2011


 © Philippe Demaret – Okey.be

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *