UNE MÉDAILLE D’OR AVANT LES JEUX ?

Décidément, le hockey belge ne cesse d’étonner et d’aligner les belles récompenses ces dernières semaines. Après le titre de champion d’Europe, remporté à Nivelles, par les « Moins de 18 ans », c’est aujourd’hui l’équipe nationale Dames qui revient avec une médaille d’or dans ses bagages après avoir disputé le championnat d’Europe B à Rome. « C’est un travail de près de neuf mois qui est récompensé, expliquait tout sourire Jean-Philippe Brulé, le bras droit de Murray Richards à la tête de l’équipe. Le bilan de la semaine est très positif. Nous visions cette première place sur le podium et nous avons réussi notre pari. La Belgique était bel et bien la plus forte dans les différents secteurs du jeu. Notre succès ne souffre aucune discussion. »
Une victoire en finale face à l’Italie (2-3) qui signifie le retour de la Belgique en division A au niveau européen mais qui ouvre également une petite porte vers une éventuelle qualification pour les Jeux olympiques de Londres en 2012. En effet, les « Panthères » vont continuer à pouvoir bénéficier des subsides du COIB (la condition était qu’elles remontent de division) afin de poursuivre sur la voie de la professionnalisation. Une aide précieuse et nécessaire à l’image de celle proposée à l’équipe Messieurs depuis 2007. Et c’est vrai que le chemin parcouru depuis plusieurs mois est réellement impressionnant. Le staff a permis au groupe de monter en puissance et de travailler en profondeur sur différents aspects du jeu. « Nous avons un noyau qui allie l’expérience avec des joueuses comme Sofie Gierts ou Charlotte De Vos avec des jeunes très prometteuses. Il dégage beaucoup de sérénité et il travaille très dur pour atteindre ses objectifs. »
Et ce résultat va permettre au hockey féminin de poursuivre son aventure avec un nouveau défi qui se dresse sur sa route dans les prochains mois, à savoir la Coupe du monde qui se déroulera du 30 août au 10 septembre 2010 à Rosario en Argentine. Mais pour rejoindre l’Amérique du Sud, il faudra d’abord se qualifier via l’un des trois tournois qualificatifs organisés en février prochain. « Ce résultat est une aubaine pour nous, poursuit Jean-Philippe Brulé. Tout comme pour les garçons, cela va susciter une spirale positive autour du groupe mais cela va également nous permettre de nous frotter au gratin du hockey mondial pendant minimum quatre ans. Nous sommes encore loin du top et du niveau de certaines équipes comme les Pays-Bas ou l’Allemagne mais nous avons les qualités requises pour poursuivre notre progression vers les sommets. Nous ne pensons pas encore aux J.O. mais nous savons que nous devrons réussir une belle performance lors du prochain Championnat d’Europe pour rejoindre Londres en 2012. Rien n’est impossible mais la route est encore longue… »

Laurent Toussaint, In Le Soir, lundi 27 juillet 2009


© Philippe Demaret.

Commentaires

One Comments

  1. Félicitations!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *