PASCAL KINA ET LES PROGRÈS DES PANTHÈRES

Les Panthères sont bien arrivées à Terrassa, hier, en fin de soirée. Elles séjourneront en Catalogne jusqu’au début de mois de mars et elles disputeront six rencontres amicales afin de préparer au mieux leur prochaine échéance capitale, à savoir le qualificatif olympique organisé au Beerschot du 17 au 25 mars. Quelques jours avant de rejoindre l’Espagne, Pascal Kina avait décidé de rencontrer la presse pour faire le point sur la forme actuelle de ses joueuses mais aussi pour préciser les différents objectifs fixés avant le tournoi.

Le coach gantois a tout d’abord tiré les enseignements du stage organisé en Afrique du Sud. « Durant notre séjour, nous nous sommes concentrés sur plusieurs points, à savoir la gestion des moments clés, la tactique offensive, les penalty et l’évaluation de l’Irlande. Nous avons également réalisé de bons résultats lors de nos matchs amicaux avec, entre autres, nos deux victoire face à l’Irlande. Je pense que nous avons franchi un grand pas vers l’avant. Notre progression est très importante si on compare, par exemple, nos résultats et nos prestations de cette année avec ceux réalisés par l’équipe lors du précédent séjour en Afrique du Sud. Enfin, comment ne pas évoquer l’apport important de Stéphanie De Groof. Elle possède l’un des meilleurs flats du monde. Nous avons aujourd’hui beaucoup de variations de p.c. »

Les conversations ont également rapidement tournées autour du grand retour de Sofie Gierts dans la sélection à la fin de l’année dernière. « Son intégration s’est naturellement bien déroulée. Elle apporte un plus certain même si elle n’est plus la seule joueuses déterminante du groupe. Il y a, aujourd’hui, six ou sept filles qui peuvent faire la différence dans notre équipe. Mais très clairement, il s’agit de quelqu’un qui apporte un plus… »

Et toutes les pensées sont déjà focalisées sur le qualificatif olympique lors duquel il faudra réussir de grosses performances pour décrocher l’un des derniers tickets pour les Jeux de Londres. « Si on jette un œil au classement mondial, nous pointons actuellement à la seizième place. Nous pouvons donc espérer réussir un résultat lors de cette semaine à Kontich. Il ne s’agira en aucun cas de créer un exploit ! Nous travaillons dur pour cela. Il faudra certes réussir de bons matchs et de bonnes performances mais nous sommes confiants. Nous devrons tout d’abord remporter nos deux premiers matchs avant de penser à la manière d’aborder la suite de la compétition. »

Les rencontres face à l’Irlande et à l’Espagne seront donc décisives. « Si nous jouons bien contre l’Irlande, nous pourrons gagner. Nos statistiques sont bien meilleures et les progrès sont là. Ensuite, il est compliqué de faire des projections sur la rencontre face à l’Espagne. Mais il est clair que nous devrons battre au minimum l’une de ces deux équipes ! »


© ARBH

Programme du stage :

23/2 – BELGIQUE – USA (12h00)
24/2 – BELGIQUE – USA (12h00)
27/2 – BELGIQUE – ESPAGNE (12h00)
28/2 – BELGIQUE – ESPAGNE (16h00)
29/2 – BELGIQUE – GRANDE-BRETAGNE (14h00)
02/3 – BELGIQUE – USA (12h00)

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.