LA CHINE AU MENU DES JOUEUSES BELGES CE MIDI

Après avoir affronté les médaillées d’or de Pékin, ce sont à présent les finalistes des derniers JO qui croiseront la route des internationales belges, ce mardi, à 13h45, lors de leur deuxième rencontre du tournoi olympique. Un nouveau défi de taille s’annonce donc pour la défense belge qui a bien tenu le choc face aux Néerlandaises malgré les trois buts encaissés.

Pour Gaëlle Valcke, l’un des piliers de la défense, il faudra impérativement reproduire la même prestation collective que dimanche pour éviter un éventuel naufrage. « Nous sommes bien conscientes que lors de ce tournoi, nous devrons toujours proposer un bloc défensif extrêmement solide. Nous nous sommes rendues compte, lors de nos matchs de préparation, que nous nous n’étions pas suffisamment présentes lors de nos entames de rencontre. Nous avions souvent fait preuve d’une certaine fébrilité défensive. Et cela nous a souvent pénalisé pour la suite de la partie. Mais, aujourd’hui, nous savons que les performances passent d’abord par une excellente assise de notre ligne arrière. »

Extrêmement techniques et physiques, les Chinoises peuvent aussi compter sur deux redoutables attaquantes, Song Qingling et Zhao Yudiao. Des joueuses qu’il faudra impérativement tenir à l’œil, tout comme le p.c. de Ma Yibo, qui a déjà marqué à deux reprises, dimanche, lors de leur large succès conquis face à la Corée (4-0). « Nous n’avons affronté les Chinoises qu’à une seule reprise, c’était en Afrique du Sud, en 2010. Mais nous savons qu’il s’agit d’une équipe très directe et extrêmement rapide. Elles n’hésiteront jamais à tenter leur chance une fois dans le cercle. A côté de cela, elles nous mettront continuellement sous pression. Il faudra donc se montrer une nouvelle fois rigoureuses et combatives pour avorter au plus vite leurs diverses tentatives. Il faudra absolument répondre présent de la première à la dernière seconde du match. »

Mais comme Pascal Kina l’a souligné à l’issue du duel face aux Pays-Bas, c’est offensivement qu’il faudra impérativement trouver des solutions. Lors de leur premier match, les Belges ne se sont créées que de trop rares occasions de but mais elles ont, surtout, proposé beaucoup trop de déchet technique dans leur jeu. « C’est vrai que nous avons dépensé énormément d’énergie défensivement et en récupération de balle, concluait encore Gaëlle. Voilà pourquoi nous avons clairement manqué de lucidité lors de nos possessions de balle. C’est donc l’aspect sur lequel il faudra porter toute notre attention lors de la prochaine rencontre. Nous avons, peut-être, eu trop souvent tendance à vouloir forcer notre jeu face aux Néerlandaises. »

La partie risque donc, à nouveau, d’être intense pour les Red Panthers qui sont venues à Londres pour accumuler de l’expérience face au top mondial pour préparer au mieux l’échéance des Jeux de Rio, en 2016. Elles tenteront donc, face à la Chine, de poursuivre en douceur leur apprentissage tout en essayant, pourquoi pas, de créer une éventuelle surprise.

Laurent Toussaint (à Londres), In Le Soir, mardi 31 juillet 2012.


© FIH

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *