EN QUATRE EDITIONS, LE ALL STAR GAME S’EST IMPOSÉ COMME UN ÉVÉNEMENT INCONTOURNABLE

Depuis sa première édition en 2009, le All Star Game a gagné ses galons d’événement incontournable de fin de saison dans le paysage du hockey belge. Et cette année, c’est le Wellington qui accueillera l’exhibition.

Si le match ne se jouera que le 1er juin prochain, les amateurs seront sollicités dès la semaine prochaine pour élire leur équipe type. Avec 815 votes valides la saison dernière, ce système a toujours fait ses preuves. Laurent Toussaint, organisateur de l’événement : « Les internautes qui votent s’y connaissent très bien. Si l’on regarde la dernière édition, Tanguy Cosyns avait été le joueur le plus plébiscité dans les votes et Arthur Van Doren avait été élu MVP (meilleur joueur). Aujourd’hui, ces deux joueurs sont repris dans le noyau des Red Lions. Mine de rien, en dehors de l’aspect festif, ce match peut vraiment servir d’exposition pour l’équipe nationale. »

Concernant l’organisation, on ne change pas une formule qui gagne : « On ne va pas revenir sur le calendrier et le peu de latitude qui existe pour placer encore de nouveaux rendez-vous. Mais la formule opposant une équipe All Star à l’équipe nationale a été unanimement reconnue, que ce soit par le staff de l’équipe nationale, les joueurs, la presse et le public. Il y a un an, on a assisté à une rencontre d’un très haut niveau, avec ce qui se faisait de mieux dans notre pays au niveau du hockey. »

Il n’a d’ailleurs pas fallu longtemps pour convaincre le nouveau coach national. « Marc Lammers s’est tout de suite montré très enthousiaste par rapport à cette idée. Ce match a trouvé une très bonne place dans la préparation des Red Lions, en vue du troisième tour de la World League et du championnat d’Europe au Braxgata. »

Et Laurent Toussaint de poursuivre : « Le staff de l’équipe nationale est conscient que ce sparring-partner est un adversaire de qualité. A côté de cela, il s’agit d’un match de gala important pour les joueurs de l’équipe nationale qui prennent beaucoup de plaisir à disputer cette rencontre face à des amis et partenaires qui évoluent dans le championnat de Belgique. Tout le monde y trouve donc son compte. »

Et si certains regrettent l’absence des « stars » étrangères, Laurent Toussaint tempère : « C’est vrai que, chaque année, on doit se passer des services de joueurs de talent, comme Pau Quemada ou de Lucas Rossi qui reçoivent chaque fois de nombreux suffrages. Mais ces joueurs sont eux aussi en pleine préparation avec leurs équipes nationales. Quoi qu’il en soit, nos joueurs belges ont prouvé qu’ils avaient certainement tout autant de talent que la plupart des étrangers qui évoluent chez nous. »

Une chose est sûre : le spectacle sera, comme chaque année, au rendez-vous. Il reste désormais à tous les amateurs de hockey de haut niveau à désigner les heureux élus qui croiseront le stick avec nos Red Lions.

Pour ce faire, rendez-vous dès ce 25 mars sur hockeybelgium.lesoir.be.

Maxim Baworowski, In Le Soir, lundi 18 mars 2013.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *