Commentaire : Pas assez de matchs à enjeu en division d’honneur

Caramba, encore raté ! Le Dragons n’y arrive décidément pas. Pointés par beaucoup comme les grands favoris de cette dixième édition de l’EHL, les Anversois ne sont pas parvenus à décrocher ce premier titre européen pour la Belgique. Il leur a manqué de la maturité, de la puissance, de la profondeur dans leur noyau mais surtout de l’expérience dans ce type de rencontre au plus haut niveau.

Même si le Dragons domine le hockey belge sans partage depuis trois saisons avec sa classe biberon 100 % belge (la moyenne d’âge est inférieure à 23 ans), cela ne suffit pas encore pour venir inquiéter les grosses cylindrées européennes. Jamais mis en difficulté en division d’honneur, les joueurs de Jean Willems ne sont pas suffisamment sous pression, même durant les playoffs, pour puiser dans leurs derniers retranchements et s’obliger à se surpasser.

Alors le niveau du championnat belge est-il aussi bon qu’on le prétend depuis deux saisons ? Certes, il a clairement progressé grâce évidemment aux Red Lions, mais il demeure toujours trop juste face à celui de ses grands voisins. Le Rot Weiss Cologne, sacré cette saison en EHL, a pourtant été battu en finale du championnat allemand tandis que Oranje-Rood ne s’était même pas qualifié pour les playoffs aux Pays- Bas.

Alors comment offrir plus de matchs à enjeu au Dragons et aux principaux clubs belges ? La Fédération devra se pencher rapidement sur la question sinon aucun club belge ne remportera jamais une Coupe d’Europe.

Laurent Toussaint, In Le Soir, mardi 6 juin 2017.

Photo : EHL/Frank Uijlenbroek.

Commentaires