TOM BOON EST L’ARTIFICIER LE PLUS PROLIFIQUE DE L’ELITE

Même si Uccle Sport termine le championnat régulier comme barragiste, il possède dans ses rangs un attaquant de talent. Convoité par tous les clubs de Division Honneur durant la trêve l’an dernier, le Bruxellois a préféré rester au club cher à son cœur pour sa troisième saison parmi l’élite.
C’est à 16 ans et grâce à Alain Geens que Tom a livré ses premiers matchs de championnat. International, il a encore énormément progressé ces derniers mois. Une aubaine pour notre pays qui recherche désespérément d’attaquants spécifiques et de véritables tueurs dans le cercle adverse comme pouvait l’être l’ancien attaquant du Léopold Alexandre De Chaffoy.
Avec ses 44 buts inscrits en 22 matchs, il possède une moyenne remarquable même si c’est vrai qu’il a inscrit plus de la moitié de ses réalisations sur p.c. « Au début de la saison, je n’accordais que très peu d’importance à ce classement puis c’est vrai qu’au fil des semaines, je m’y suis plus intéressé. Mais voilà même si je suis super content de terminer le championnat en tête au niveau des buteurs, la déception est immense de devoir disputer les barrages avec Uccle Sport. C’est une sérieuse désillusion pour le groupe. Nous allons tout donner pour ne pas nous faire surprendre par le Daring
Tom Boon devance ainsi trois autres grands tireurs de penalty que sont Jérôme Dekeyser (Dragons), 38 buts, Pau Quemada (Louvain), 34 buts, et Grégory Gucassoff (Antwerp), 29 buts.
Il faut remonter à la cinquième place du classement pour retrouver un joueur qui ne tire pas les p.c., à savoir Jérôme Truyens qui a tout de même inscrit 25 buts dans le jeu, ce qui est remarquable. Juste derrière lui, on retrouve un autre buteur redoutable dans le cercle, Renaud Pangrazio, auteur de 23 réalisations tout au long de la compétition régulière.
Mais pour en revenir au jeune international, il est bien conscient qu’il faudra encore travailler pour améliorer son niveau pour être compétitif lors des grands rendez-vous internationaux. « J’ai déjà pas mal travaillé ces différents aspects depuis plusieurs mois et notre stage en Australie avec l’équipe nationale. Je marque assez facilement mais je dois travailler les bases de mon hockey comme le stopping de balle par exemple. Je sais que je suis encore un peu tendre au niveau international mais je poursuis mon travail. »
Et lorsque l’on discute avec le jeune Bruxellois, on est frappé par son calme et son recul par rapport au hockey. Son discours est sensé et posé pour un jeune garçon de 19 ans. « Je rêve naturellement de disputer la Coupe du Monde avec les moins de 21 ans en juin prochain. Ce sera un grand moment. Mais à côté de ça, je suis également motivé pour être repris dans le groupe qui disputera la Championnat d’Europe à Amsterdam avec les A. Je suis proche du groupe des 16 et je vais tout tenter pour démontrer à Adam Commens qu’il doit me faire confiance et me prendre dans l’équipe
Tom a la volonté de travailler dur pour s’imposer comme l’un des futurs grands attaquants belges. Et il est sur la bonne voie.

Laurent Toussaint, In Le Soir, lundi 6 avril 2009.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *