TANGUY COSYNS GARDE BIEN LES PIEDS SUR TERRE

Durant la trêve hivernale, les Red Lions n’ont pas chômé. Marc Lammers a emmené ses troupes sous le soleil d’Alicante pour préparer, dans les meilleures conditions, les prochaines échéances importantes, à savoir la World League à Paris (6 au 12 mai) et le Championnat d’Europe qui se déroulera au Braxgata en août prochain. Le Néerlandais avait convié un groupe élargi à ce stage de dix jours avant de sélectionner un noyau riche de 19 joueurs pour entamer la préparation du second tour de la World League lors duquel la Belgique affrontera le Canada, la France, la Pologne, le Portugal et l’Ecosse.

Une sélection qui ne compte pas de réelle surprise si ce n’est la présence de Tanguy Cosyns. A 21 ans, l’attaquant de poche du Waterloo Ducks possède déjà un solide palmarès en équipes de jeunes. Champion d’Europe en U18 et, durant l’été dernier, en U21, champion de Belgique en 2012, le Bruxellois était pourtant étonné par l’annonce de la décision par le  sélectionneur national. « En effet, j’ai été assez surpris d’être le seul joueur retenu. Je pensais que nous serions trois ou quatre à recevoir cette opportunité. Il m’a d’abord félicité pour le travail de préparation que j’ai effectué avant le stage espagnol et, ensuite, j’ai reçu un feedback positif du staff après notre séjour à Alicante. Ils ont pointé certains aspects de mon jeu qui les avaient convaincus. Ils ont également souligné les points sur lesquels je devais travailler et ils m’ont demandé de continuer sur ma lancée. »

Formé au Daring depuis son plus jeune âge, la nouvelle recrue des Red Lions sait que le chemin est encore long avant de pouvoir devenir un pion majeur de cette équipe qui poursuit sa route vers les sommets. Sa marge de progression est d’ailleurs encore importante. « Par rapport au travail avec les U21, les séances de travail sont bien plus intenses et exigeantes. Avec Marc Lammers à la tête de l’équipe, chacun d’entre nous sait clairement ce que le staff attend de lui. Je  dois donc travailler mes points faibles pour corriger mes défauts au plus vite. »

Et avec les rendez-vous qui s’annoncent durant ces prochains mois, Tanguy Cosyns sait qu’il devra s’appliquer s’il veut avoir une chance de décrocher sa sélection pour l’un de ces deux tournois majeurs. « Je ne me suis pas encore fixé d’objectifs personnels avec l’équipe nationale. Je participe maintenant à la préparation de la World League. J’espère pouvoir participer au qualificatif à Paris mais celui-ci ne se déroule que dans trois mois. Que dire alors du Championnat d’Europe au Braxgata ? D’ici là, beaucoup de choses peuvent encore changer. Mais je souhaite également, tout d’abord, rester bien concentré sur mes objectifs de fin de saison avec mon club

Le Waterloo Ducks rêve de reconduire son titre de champion de Belgique et le Bruxellois possède de nombreuses cartes en mains pour l’aider à atteindre cet objectif.

Laurent Toussaint.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.