Un partage face à l’Australie pour les Red Lions

Après une préparation idéale, les joueurs belges étaient impatients d’entamer le quatrième Champions Trophy de leur histoire face aux numéros 1 mondiaux. Un duel toujours physique et très engagé entre deux équipes qui prônent le jeu offensif. Un match particulier également pour le capitaine des Red Lions, Thomas Briels, qui fêtait, à cette occasion sa 300e sélection sous le maillot national.

Il n’y avait aucune période d’observation dans la rencontre puisqu’après seulement quatre minutes de jeu, Trent Mitton se retrouvait tout seul devant le but de Vincent Vanasch qui devait déjà démontrer toutes ses qualités dans les duels. Et sur la première véritable occasion belge, Cédric Charlier était opportuniste en profitant d’une relance quelque peu hasardeuse de Tyler Lovell pour ouvrir le score (9e minute). Le premier match du tournoi ne pouvait pas mieux débuter pour les protégés de Shane McLeod. Ce premier but ne calmait pas les ardeurs des Australiens qui se montraient à nouveau dangereux grâce à leurs reconversions offensives rapides. Mais comme en début de partie, Vincent Vanasch se montrait vigilant pour repousser le danger.

Les Kookaburras allaient, ensuite, logiquement être récompensés de leurs efforts et de leurs jeu offensif. En moins de soixante secondes (20e et 21e), ils parvenaient à marquer à deux reprises via Trent Mitton puis Lachlan Sharp. La réaction belge était immédiate mais le tir puissant en revers de Sebastien Dockier passait juste au-dessus de la cage de Lovell. La suite de la première période était assez équilibrée et, malgré un premier p.c. pour les Lions (le sleep de Loïck Luypaert passait de peu à côté du but) juste avant la pause, le score ne bougeait pas.

Au retour des vestiaires, ce sont les joueurs belges qui prenaient l’initiative et qui obtenaient un deuxième penalty. Mais la tentative de Loïck Luypaert était repoussée par le gardien australien. Et trois minutes plus tard (37e), Arthur De Sloover, qui était servi par Antoine Kina, égalisait sur une frappe en revers puissante, inscrivant au passage le premier but de sa carrière internationale.  Le match était un peu décousu mais extrêmement plaisant. A la 47e minute, suite à une magnifique action collective initiée par Antoine Kina qui lançait Simon Gougnard, Tom Boon se retrouvait parfaitement placé dans le cercle pour pousser la balle au fond des filets. Mais la joie était de courte durée pour les Belges puisque sur le troisième penalty des champions du monde, Jake Whetton égalisait (3-3).

Les dix dernières minutes s’annonçaient passionnantes même si les véritables occasions étaient finalement peu nombreuses. A quatre minutes du coup de sifflet final, sur le cinquième penalty adverse, Vincent Vanasch réussissait à nouveau un sauvetage de classe mondiale pour repousser le danger. Les Red Lions obtenaient encore un cinquième penalty alors qu’il restait 77 secondes à jouer mais celui-ci était mal négocié. Le partage (3-3) était finalement assez logique vu la rencontre…

« C’est un score logique vu le nombre d’occasions, reconnaissait sans détour John-John Dohmen. Même si nous aurions pu prendre le dessus dans le dernier quart-temps. C’est dommage d’avoir encaissé ce troisième but qui était réellement évitable. Nous avons affronté une très bonne équipe australienne. Nous devrons être un peu plus disciplinés dans nos reconversions défensives. Nous encaissons très rarement trois buts dans un match. Face aux Pays-Bas, demain, ce sera un match délicat. Ils vont arriver le couteau entre les dents. Ils démarrent toujours très fort. Il faudra donc se montrer vigilant durant le premier quart d’heure. Avec cette défaite face à l’Argentine, il faudra donc redoubler d’attention et se montre solide. Même s’ils ne marquent pas rapidement, ils vont commencer à douter et nous pourrons en profiter. »

Laurent Toussaint (à Breda).

Photo : FIH / Frank Uijlenbroek – WorldSportpics.

 

Commentaires