Troisième partage pour les Red Lions qui méritaient mieux

Les rencontres se suivent et se ressemblent quelque peu pour les Red Lions à Breda. Pour cette quatrième rencontre du Champions Trophy face à l’Inde, et après deux matchs plus que moyens face aux Pays-Bas et à l’Argentine, les protégés de Shane McLeod espéraient retrouver leurs sensations mais aussi le chemin du succès après trois duels sans victoire. Et cela commençait idéalement puisque les Belges héritaient d’un premier penalty après seulement trois minutes de jeu. Mais le sleep de Loïck Luypaert était repoussé par Sreejesh Parattu. La réaction indienne ne tardait pas mais le tir puissant de Surender Kumar terminait sa course sur le poteau du but. Cet avertissement était sans frais mais le premier but de la 6e nation mondiale tombait à la 10e minute grâce à un sleep puissant de Hermanpreet Singh. Les Red Lions obtenaient encore deux nouveaux p.c. dans cette première période mais le score restait inchangé. De son côté, l’Inde contrôlait le jeu et se montrait dangereuse à de multiples reprises mais Vincent Vanasch parvenait à sauver ses couleurs.

En seconde période, la Belgique démarrait avec de meilleures attentions et obtenait un nouveau penalty. Malheureusement, celui-ci ne donnait rien non plus. Les Red Lions montraient enfin un visage plus conquérant et convaincant. Ils multipliaient les incursions dans le cercle indien mais Sreejesh Parattu démontrait toutes ses qualités. A deux minutes de la fin du troisième quart, l’Inde pensait avoir inscrit un deuxième but mais celui-ci était annulé et Florent van Aubel partait seul, en face-à-face, avec Parattu mais le tir en revers de l’Anversois était repoussé.

A la 47e mn, c’est John-John Dohmen qui était tout proche de l’égalisation mais son tir était repoussé à même la ligne par un défenseur. Les Red Lions faisaient preuve de beaucoup de bonne volonté mais cela ne voulait toujours pas rentrer même avec deux nouveaux p.c. A six minutes du coup de sifflet final, Shane McLeod décidait de retirer Vincent Vanasch pour forcer au minimum un partage. Les dernières tentatives de Tom Boon, sur penalty, et de John-John Dohmen, qui envoyait sur le poteau, n’étaient pourtant plus heureuses. Mais, à la 59e minute, sur leur onzième penalty de la rencontre, les Red Lions parvenaient, enfin, méritoirement à égaliser via Loick Luypaert. La Belgique obtenait donc, sur le fil, son troisième partage du Champions Trophy.

Un match qui a redonné le sourire à Florent van Aubel : « Je retiens surtout de cette rencontre que le sport de haut niveau se joue sur des détails. Leur gardien a réalisé un tout grand match et nous a empêché de remporter un premier succès dans ce tournoi. Mais on ne doit pas tout remettre en question. On essaie d’améliorer chaque facette de notre jeu en vue de la Coupe du monde. On espère récolter les fruits de ce travail de fond en Inde. On doit se concentrer sur le match de demain pour aller chercher cette quatrième place et puis on jouera pour une médaille. Le groupe reste serein malgré les résultats. Ce groupe place la barre très haut et les attentes sont énormes que ce soit de notre part, des supporters ou de la presse. »

Et même si les Red Lions occupent la dernière position au classement général après quatre rencontres, à égalité de points avec le Pakistan, ils peuvent toujours terminer à la quatrième place si l’Australie bat l’Argentine, samedi, mais si, avant toutes choses, ils remportent leur dernière rencontre du round robin, demain, face au Pakistan (15h).

Laurent Toussaint (à Breda).

Photo : FIH / Frank Uijlenbroek – WorldSportpics.

Commentaires