Enfin un premier succès pour les Red Lions à Breda

La seconde période réalisée face à l’Inde, jeudi, devait servir de base pour la dernière rencontre du round robin face au Pakistan. En effet, les joueurs belges avaient retrouvé une partie de leurs sensations lors de la seconde demi-heure de ce duel mais s’ils ne s’étaient néanmoins pas s’imposer, ils le devaient tout simplement à un Sreejesh Parattu totalement impérial dans sa cage. Cependant, la partie ne démarrait pas comme attendu et les protégés de Roelant Oltmans se montraient les plus dangereux lors du premier quart d’heure et ils prenaient même l’avantage sur un penalty d’Aleem Bilal (11e). Ce but réveillait enfin les Red Lions qui se montraient un peu plus entreprenants. Mais malgré plusieurs possibilités (Sebastien Dockier et deux p.c. de Loïck Luypaert), le score ne changeait plus durant cette première période.

Au retour des vestiaires, Thomas Briels trouvait enfin l’ouverture assez méritoirement (36e). Mais la joie dans le clan belge était de bien courte durée puisque, 120 secondes plus tard, Alem Bilal envoyait un obus dans le plafond du but de Loic Van Doren (Shane McLeod ayant décidé de leur offrir du temps de jeu en l’alignant durant toute la rencontre). La réaction de la Belgique était, cette fois-ci, immédiate puisque sur une belle action initiée par Simon Gougnard était conclue par Amaury Keusters. La rencontre était plus ouverte que jamais et les deux équipes ne voulaient se contenter d’un partage. A dix minutes du coup de sifflet final, c’est Cédric Charlier qui plaçait la Belgique, pour la toute première fois, au commandement de la rencontre. Un but qui libérait les Red Lions qui faisait 4-2 grâce à Florent van Aubel après un beau travail préparatoire de Tom Boon.

« Nous avons enfin remporté un match dans le tournoi, se réjouissait Cédric Charlier. Nous étions surtout déçus de nous-mêmes et du niveau de jeu affiché depuis une semaine. Qu’est-ce que c’était difficile de décrocher cette première victoire. Mais Il y a tout de même un petit souci dans la manière dont nous évoluons et dans le fait que nous ne parvenons pas à mettre notre jeu en place aussi bien qu’à l’habitude. Nous ne savons pas très bien d’où cela vient. C’est certainement dû à une addition de petites choses. Nous avons dû trouver une autre manière d’aller chercher cette victoire, peut-être plus au caractère, et en développant un jeu peut-être moins attrayant avec moins de possession de balles, en forçant un peu plus le match ping-pong. Pour le même prix cela aurait pu fonctionner face à l’Inde et à l’Argentine. Nous sommes toujours en lice pour la troisième place et c’est le plus important. »

La Belgique tenait enfin son premier succès dans la compétition après trois partages et une défaite. Une victoire méritée qui permet à la Belgique de posséder toujours une chance de jouer le match pour la médaille de bronze, dimanche, si l’Argentine ne s’impose pas face à l’Australie, samedi.

Laurent Toussaint (à Breda).

Photo : FIH / Frank Uijlenbroek – WorldSportpics.

Commentaires