BENJAMIN VAN HOVE EST DE RETOUR EN EQUIPE NATIONALE

Après la grosse déception de sa non-sélection pour les Jeux de Pékin en mai dernier, Benjamin Van Hove a fait son retour dans la liste des joueurs repris par Adam Commens pour le stage australien. Et le Brabançon est plus motivé que jamais pour gagner sa place à la régulière. Quelques heures avant le départ, il nous a confié son sentiment sur ce come-back.

Benjamin, quelle est ton état d’esprit avant le stage ?
« Je reviens naturellement avec la même mentalité que j ai toujours affiché en équipe nationale, c’est-à-dire, tout d’abord, la fierté de représenter mon pays, ensuite, l’envie de tout donner pour le groupe et, enfin,  démontrer que j’y ai bien ma place afin de disputer des matchs et des tournois de haut-niveau. »

Tu as déjà eu l’occasion de discuter avec Adam depuis ton éviction ?
« A vrai dire, pas encore comme je l’espérais. Mais je pense que l’Australie sera un bon moment pour en discuter… (Rires) »

null

Quelles sont tes objectifs pour 2009 avec l’équipe nationale ?
« Mes objectifs avec les Red Lions sont très clairs. Je veux essayer de réitérer l’exploit de Manchester et la troisième place sur le podium et obtenir une qualification pour la Coupe du monde. Puis le reste, on verra. »

Tu commences à être un ancien en équipe nationale ?
« Je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi car quand on parle d’anciens, on parle de ceux qui ont un nombre impressionnant de caps comme Thomas van den Balck, Xavier Reckinger ou Maxime Luycx. Moi, je n en ai pas assez pour prétendre à ce statut. Mais au niveau de l’âge, c’est tout autre chose. Je suis effectivement l’un des plus âges mais on ne fait pas vraiment attention a cela sur le terrain et en dehors… J’essaie juste d’apporter mon expérience aux plus jeunes qui ont intégré le noyau cette année. Mais avant cela, j’estimais qu’il y avait des éléments bien plus expérimentés que moi pour le faire. »

Le programme s’annonce chargé pour toi en 2009 ?
« C’est vrai que le calendrier est plutôt chaud mais j’ai un patron très conciliant pour le hockey. Il n’hésite pas à me libérer pour mes différents matchs et entrainements. Je possède un planning élaboré afin que je puisse m entrainer et jouer sans devoir m’inquiéter. »

Entretien : Laurent Toussaint

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *