Un premier pas vers la qualification pour le Léo

Les Bruxellois ont parfaitement entamé leur week-end européen à Barcelone. Opposés aux Polonais du Grunwald Poznan, vainqueurs, la veille, de Minsk, ils ont proposé une prestation sans faille qui leur a permis de remporter un premier succès important (3-1) dans ce premier tour de la compétition. Dès l’entame des débats, les Ucclois prenaient l’initiative et se lançaient à l’assaut de la cage de Mateusz Popiolkowski. Après une première tentative de Dylan Englebert, le Léo obtenait son premier penalty de la rencontre (5e mn). Le sleep de Kane Russell était puissant et précis. Ce but d’ouverture donnait confiance aux protégés de Robin Geens qui obtenaient deux nouvelles occasions franches. Mais les essais de Gaspard Baumgarten puis de Corentin De Trez étaient repoussés par le dernier rempart polonais.

A la 18e minute, Kane Russell doublait l’avance des siens sur le deuxième penalty du Léo. La partie ne pouvait pas mieux débuter. La maitrise des échanges et la possession étaient bruxelloises. Poznan ne trouvait pas de solution pour inquiéter Romain Henet. Six minutes avant la pause, les Ucclois obtenaient un troisième p.c. La balle était arrêtée fautivement sur la ligne et Tanguy Zimmer convertissait le stroke.

Au retour des vestiaires, Poznan mettait le nez à la fenêtre et le Léo faisait preuve d’un peu de laxisme mais heureusement sans conséquence. Le troisième quart étant nettement moins passionnant et les occasions de but peu nombreuses. A la 44e minute, les Bruxellois arrachaient un quatrième penalty mais Kane Russell ne parvenait pas à cadrer son envoi. La fin de partie était quelque peu décousue. Les Polonais se voyaient brandir une carte jaune de 10 minutes mais cela n’empêchait pas Artur Mikula de sauver l’honneur pour son équipe à 4 minutes du coup de sifflet final.

« C’est vrai que la seconde période était nettement moins qualitative que la première, reconnaissait le Néo-Zélandais Kane Russell. Nous aurions dû également inscrire plus de buts dans ce duel. Mais on va retenir le bon résultat et le contrôle des échanges. Nous sommes contents avec ce premier succès. Mais rien n’est encore fait. Nous nous méfions tout de même de Minsk pour la rencontre de demain. On a déjà assisté à des résultats bizarres en hockey. Il faudra bien nous préparer pour ce duel. Je suis très heureux d’avoir marqué deux buts. C’est toujours bon pour la confiance. »

Ce dimanche, le Léopold pourra donc se contenter d’un partage face aux Biélorusses de Minsk pour assurer sa qualification pour le KO16. Mais les calculs ne sont jamais bons en hockey et les Bruxellois auront à cœur de rester invaincus durant ce week-end.

Laurent Toussaint (à Barcelone).

Photo : EHL / Frank Uijlenbroek.

Commentaires