Pas de médaille européenne pour l’Herakles

Après la défaite subie avec tous les honneurs face à Kampong en demi-finale, les Lierrois devaient immédiatement se remobiliser pour aller chercher cette médaille tant convoitée, à Bloemendaal, face à un autre adversaire issu de la Hoodflasse, Rotterdam. Et tout débutai idéalement pour les joueurs de Darran Bisley qui trouvaient l’ouverture dès la 4e minute via Jake Smith (2-0). Un but qui libérait réellement l’Herakles qui pouvait alors se contenter de défendre en bloc et de placer, ci et là, des accélérations chirurgicales pour créer le danger dans le cercle adverse

A la 13e minutes, Jeroen Hertzberger obtenait un premier penalty mais il plaçait à côté de la cage. Dans la foulée, Amaury Timmermans démontrait s’il le fallait encore qu’il était bel et bien l’un des meilleurs gardiens de la division d’honneur en réalisant un arrêt sensationnel pour éviter l’égalisation. Rotterdam pressait et obtenait l’une ou l’autre possibilité mais ce sont les Anversois qui passaient tout près du deuxième but. Nicolas De Kerpel s’offrait un slalom sur son flanc et centrait tout en puissance mais Jake Smith ne pouvait reprendre et placer la balle au fond des filets.

Après la pause, les Néerlandais prenaient la rencontre à leur compte et se montraient très entreprenants. Ils obtenaient ainsi cinq p.c. en seulement six minutes mais ils ne parvenaient pas à se montrer suffisamment précis pour égaliser. Toutefois, à la 42e minute, Tjep Hoedemakers parvenait à remettre les deux équipes à égalité. Le dernier quart allait donc être passionnant. Et après seulement 19 secondes, Rotterdam obtenait un septième p.c. qui était converti par Jeroen Hertzberger (2-3). Il restait encore dix minutes à jouer lorsque Antonio Sanz Del Campo inscrivait un but magnifique qui permettait aux Lierrois de reprendre l’avantage dans cette partie pour la médaille de bronze (4-3).

Rotterdam était touché mais lançait toutes ses forces dans la batailles. La fin de partie était à l’avantage des Néerlandais qui parvenaient finalement à émerger à 65 secondes du coup de sifflet final via Thijs van Dam qui profitait d’une mauvaise relance de la défense belge. La défaite était extrêmement cruelle pour l’Herakles qui méritait assurément mieux après sa prestation du jour (4-5).

« Nous avions tous le sentiment que ce match allait nous sourire et que nous allions nous imposer, regrettait Amaury Keusters. Je pense que nous avons joué notre jeu. Nous étions bien en place et nous avons parfaitement défendu. Mais cette médaille s’est jouée sur des petits détails. C’est malheureux même si nous pouvons être très fiers de ce premier parcours européen. Certains avaient douté de notre présence à ce stade de la compétition mais nous avons prouvé, hier face à Kampong, ou aujourd’hui, face à Rotterdam que nous n’étions pas arrivés à ce stade de la compétition par hasard. »

Rotterdam remporte ainsi la troisième médaille de bronze européenne de son histoire après celles de 2008 et 2009.

Laurent Toussaint (à Bloemendaal).

Photo : Frank Uijlenbroek/World Sport Pics.

Commentaires