LES ANVERSOIS AVAIENT BIEN LEUR PLACE DANS LE TOP 4 !

Dans le sport, un exploit ne tient souvent à pas grand-chose. La joie et la peine se côtoient comme les rires et les larmes. Aux Pays-Bas, les champions de Belgique sont passés par les différentes émotions au cours du week-end mais également durant leur quart de finale qui les opposait aux solides anglais de Reading.

Après s’être offert, samedi, le scalp du Rot-Weiß Cologne, le champion d’Allemagne, au cours d’un match magnifique et passionnant (3-2 avec des buts de Florent Van Aubel, Felix Denayer et Jeffrey Thys), c’est un autre morceau de choix qui était au menu des joueurs de Colin Batch. Car même si sur le papier, cette équipe ne possède pas un noyau aussi impressionnant que celui des Allemands, Reading est extrêmement difficile à manoeuvrer.

Et même si le Dragons s’offrait les occasions les plus dangereuses, c’est son adversaire qui prenait l’avantage. Mais il en fallait bien plus pour décontenancer les Anversois qui revenaient au score grâce à un but très particulier. Un flick de Loïck Luypaert était prolongé par Renaud Pangrazio sur le pied du capitaine Rhys Joyce qui la déviait dans son propre but (1-1) !

Le Dragons était certes dominé dans le jeu mais c’était lui qui se montrait le plus dangereux devant la cage de Nick Brothers intraitable durant toute la partie, et d’ailleurs désigné comme « Homme du match » au coup de sifflet final. Mais comme souvent dans ces cas-là, c’est l’adversaire qui lui parvenait à doubler la marque via Iain MacKay.

Malgré quatre nouveaux p.c. infructueux (avec un total catastrophique de 0/10 sur le week-end), c’est sur une phase de jeu que Renaud Pangrazio égalisait à 36 secondes de la fin du match. Les prolongations ne donnaient et rien et c’est la terrible épreuve des Shoot-Out qui allait rendre le verdict de la partie. Une séance épique lors de laquelle le recours à la vidéo confirmait, selon les officiels, que la tentative de Loïc Vandeweghe n’avait pas franchi la ligne du but dans le temps imparti des huit secondes. Une décision terrible qui éliminait le Dragons de la compétition sans qu’il ait pourtant subi la moindre défaite lors de ses quatre matchs européens !

Laurent Toussaint, In Le Soir, mardi 26 avril 2011.


© Frank Uijlenbroek

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *